Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212

Le fondateur de Kébémer au Sénégal viendrait de Bakel

Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212

Le quotidien Walfadjiri du samedi 11 mars 2006 en sa page Culture publie une excellente interview du président du comité d’organisation de ce qu’il est convenu d’appeler Kébé Culture. Du 24 au 26 mars 2006 sera le point de convergence d’un aréopage d’hommes de culture à l‘occasion de l’organisation dans cette ville de Kébé Culture.

Si ma mémoire est fidèle, Kébè Santé avait précédé Kébé culture et se voulait une manifestation s’inscrivant dans une politique dite de santé pour tous.

Avant de livrer les quelques réflexions que m’inspire le prochain festival de Kébémer, je voudrais, au nom d’une complicité de nom, féliciter les organisateurs de ses différentes manifestations- toutes tendances confondues.`

Ayant moi même vécu dans le coeur du cayor entre Pire Gourèye, Ngaye Mékhé et Tivaouane, je sais le rôle important que Kébémer a joué dans l’histoire de

Football: Réal FC-Diafounou : 2-0

Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212
Réal-FC : 2-0 : une première mi-temps décisive
   
Les choses n’ont pas été faciles pour les Scorpions face aux néophytes de Diafounou.
En première mi-temps, les poulains de Lama Bamba ont beaucoup souffert face à leurs adversaires plus entreprenants et qui se sont retrouvés en supériorité numérique dès la 22è suite à l’exclusion de Youssouf Doumbia. Heureusement pour les Scorpions, Marc M’Boua avait ouvert le score à la 13è, exploitant à merveille un cafouillage dans la surface adverse et la passivité de l’arrière-garde de Diafounou.

Forum de lutte contre le SIDA au Mali

Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212

«Je suis Guide et Directeur Général d’une agence de voyages et du tourisme au Mali, j’ai décidé de créer une association   afin de permettre aux jeunes africains de mieux connaître ce que c’est que le VIH/Sida.
En tant que jeune malien qui a vécu avec des parents Sidéens, j’ai décidé moi aussi de lutter contre cette maladie et de ce fait je donne aussi l’occasion à tout le monde de mieux se faire connaître et de surtout de nous parler du VIH/Sida, raison pour laquelle j’ouvre ce forum… »

Manifestation à Hamady Hounaré au Fouta

Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212

Le village de Hamady dans le département de Matam a vécu hier une chaude journée. Les populations qui exigent depuis huit mois le départ du directeur de l’école ont voulu le faire partir manu militari. Mais les autorités administratives locales au courant de la tentative avaient très tôt déployé un dispositif sécuritaire. Ce fut une véritable guérilla sanglante entre manifestants et éléments de la gendarmerie. Plusieurs blessés ont été dénombrés et vingt et une personnes interpellées.

A leur arrivée vers les coups de sept heures du matin, les populations de Hounaré n’avaient qu’un seul objectif : faire sortir le directeur de l’école de force. Ayant assez attendu pour le départ de celui qu’ils accusent d’avoir détourné les fonds envoyés par leurs fils émigrés, ils ont voulu en finir une bonne fois pour toutes. Mais, ils ne savaient pas que les forces de la gendarmerie étaient déjà sur place.

La ville de Bakel a les pieds dans l'eau

Vous êtes ici : Portail Soninkara » Page 212
a les pieds dans l’eau. On patauge. Toutes les issues sont inondées ce jeudi à 13 heures quand nous sommes arrivés dans cette commune. C’est l’état très avancé de dégradation des ruelles qui a attiré notre attention car des rues goudronnées, la commune de , surtout dans les quartiers traditionnels, n’en possède pas. A cela s’ajoute les coupures intempestives d’électricité et les plaintes fusent de toutes parts.

« C’est Ourossogui, localité située dans la région du Fleuve qui nous donne de l’électricité. Nos groupes électrogènes sont trop petites pour desservir la commune », nous a-t-on indiqué. Si la route qui traverse le Boundou et le Gadiaga est la plus belle du Sénégal, cela contraste avec l’état de la voirie municipale qui prend les allures de bourbier. Mamadou Diagne, conseiller municipal déverse sa bille et s’en prend à lui-même : « Bakel est une localité qui a connu un boom démographique extraordinaire, un village conçu dans un sens qui a vu son flux remonter par la population venus du sud et du nord ». Aujourd’hui, ajoute-t-il, « nous sommes dans une localité qui par manque de réseau d’assainissement voit l’eau stagner partout. La route principale qui traverse le marché, selon le conseiller, vient tout juste d’être réhabilité. Sur une enveloppe de 5 millions, la municipalité a décaissé et donné à la CITAP, une entreprise venue pour faire des aménagements au niveau de la SAED, une somme de 2 millions. Le constat est que c’est de l’argent jeté par le fleuve, dira M. Diagne.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522