Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des af

Histoire Soninké et Sujets d'histoire divers

Modérateurs: Moderatrices du Forum des Filles Soninkara, Moderateurs Soninkara

Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Messagepar Mariame Cissé » Mar Juin 17, 2008 4:46 am

1-Conquêtes et résistances


La conquête coloniale française de l’intérieur du Soudan Occidental commença dans la 2ème moitié du XIX è siècle. Installés au Sénégal les Français voulaient créer une grande voie commerciale qui s’établirait entre l’Océan Atlantique et le bassin du Niger par le fleuve Sénégal à partir de Saint Louis jusqu’à Médine. De là par voie terrestre jusqu’à Bamako puis par la navigation sur le fleuve Niger. Ils se heurteront aux redoutables résistances d’El hadj Omar, de Mamadou Lamine Dramé et de Samori.

a-El Hadj Omar et son empire


El hadj Omar Tall : Après son pèlerinage à la Mecque et son séjour à l’Université El Hazar du Caire il entreprit à partir de Dinguiraye (Guinée) la création d’un empire théocratique, adepte de la Tidjania (plus démocratique que la Kadriya très hiérarchique), El hadj Omar Tall à la tête d’une armée de 30.000 hommes équipés d’armes à feu lança le Jihad en 1852 [1].

[1] [ Vitouhina G.O., Onoutchko V.G.- La république du Mali. Edition, Moscou, 1989.- Page 58]

Il s’attaqua au Bambouk, au Kaarta pour convertir à l’islam leurs habitants, adeptes de la religion traditionnelle. Mais en 1857 il se heurta aux Français qui avaient un fort à Médine. En 1855 en effet, Faidherbe avait fait construire un fort à Médine à 12 km de Kayes sur un terrain que lui avait cédé le roi du Khasso Diouka Samballa Diallo.

Pendant 4 mois, El Hadj Omar mis le siège devant Médine qu’il ne réussit pas à prendre. Médine fut débloquée grâce à l’arrivée des troupes françaises venues du Sénégal à la faveur de la montée des eaux du fleuve Sénégal en Juillet 1857. El Hadj Omar bloque à l’Ouest se dirigea vers Nioro puis vers Ségou qu’il prit en 1861, le Macina dont il mit à mort le roi Amadou Amadou en 1862 comme noté plus haut. Son influence s’étendait alors jusqu’à Tombouctou.


Sur leur immense territoire peuplé de Soninko [2], de Malinké de Kassonké de Bamanan, de Peulhs, de Dogons, les Toucouleurs régnaient en maître ne payait pas l’impôt Soninko Dans l’armée ils servaient dans la cavalerie corps d’élite à la différence des populations autochtones affectées à la l’infanterie.

La domination toucouleur fut dure pour les peuples vaincus qui opposaient des résistances farouches. Bloqué par les Peulh du Macina en révolte El Hadj Omar se refugea dans une falaise non loin de Bandiagara à Deguembéré où il se serait fait sauter sur la poudre avec ses fils Mahi, Maki et Hadi en 1864. Son fils Amadou qui régnait de 1862 à Ségou lui succéda et il prit le titre de Amir al Mouminin (Commandèrent des croyants).

Mais Amadou ne réussit pas à maintenir l’unité de l’empire car il ne s’entendait pas avec ses frères. Il attaqua même son frère Mountaga à Nioro qui était rentré en dissidence contre lui. Croyant à la promesse faite par les Français en 1880 de ne pas toucher à ses possessions il refusa de s’allier avec Samori [3].

Les Français prirent Ségou en 1890. Amadou dû s’enfuir à Sokoto au nord du Nigeria. L’hostilité irréductible entre Amadou et Samori permettra aux Français de les attaquer séparément et de les vaincre un à un. Après la chute de l’empire toucouleur les Français vont affronter Samori.

[2] Imitant El Hadj Omar un marabout Soninké Mamadou Lamine Dramé né à Goundiourou 8 Km de Kayes qui avait appris l’arabe et fait le pèlerinage à la Mecque réunit ses compatriotes des deux rives du Sénégal entre Bakel et Médine.Il attaqua le fort de Bakel en Avril 1886 sans succès. Après s’être empire du Boundou allié de Français. Ce n’est qu’après de violents combats et des poursuites qu’il fut tué non loin de la frontière gambienne en décembre 1887

[3] Vitouhina G.O., Onoutchko V.G, Op cit, p.59


b-Samori et son empire


C’est sur les ruines de l’empire du Mali, dans les provinces Sud-est que naquit vers 1870 celui du Wasulu [4]. Cet Etat fondé par l’Almamy Samori s’étendait sur une grande partie du pays malinké (en Guinée et au Mali actuel) atteignait les zones forestières de Sierra Léone et du Libéria.

La puissance de l’empire Dioula résidait dans sa bonne administration et la puissance de son armée : En effet l’armée samorienne formée de volontaires sofas( qui se faisaient payer sur le butin) bien entraînééet équipée de fusils à tir rapide achetés avec l’argent des esclaves vendus permit au dioula de tenir tête pendant plusieurs années aux troupes françaises. Samori se heurta tour à tour à Borgni Desbordes, Gallieni, Archinard etc.

Il fut pris le 29 Septembre 1898 à Guèlemou en Côte d’Ivoire après une longue traque par une colonne dirigée par le capitaine Gouraud. Déporté au Gabon, il devait mourir en 1900 dans une île de l’Ogoué. Un autre royaume celui du Kénédougou fondé par des dioula descendants des mandinka de l’empire du Mali au XIX siècle devint l’allié des Français sous le roi Tiéba, né en 1845. Son successeur Babemba Traoré (1855- 1898) par contre qui avait compris les visées expansionnistes des Français s’opposa à eux.

Les troupes coloniales françaises marchèrent contre le Kénédougou et sa capitale Sikasso entouré d’un impressionnant tata( forteresse) fut prise le 01 Mai 1898 après un long siège. Babemba préféra se donner la mort. Toutes les résistances échouèrent faute d’entente. Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba. La dernière bataille qui a réuni tous les anciens ennemis soudanais dioula peul, malinké etc. .contre l’envahisseur mais peine perdue.

Ainsi partit du Sénégal les Français prirent Sabouciré en 1878, Kita en 1881, Bamako en 1883, Ségou en 1890, Nioro en 1891, Tombouctou en 1894, Sikasso en 1898, Gao en 1899 occupant ainsi presque tout le territoire de l’actuelle République du Mali.

Une nouvelle ère commençait.

[4] Camara Samou, op cit, p.20

http://www.histoire-afrique.org/article ... artsuite=2
Cisséla
Avatar de l’utilisateur
Mariame Cissé
Madi Kaama naxando
Madi Kaama naxando
 
Messages: 442
Inscription: Mar Fév 05, 2008 7:38 pm
Localisation: Seattle, Wa
Sexe: Fille

Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Soninkara
 

Re: Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Messagepar Mariame Cissé » Mar Juin 17, 2008 4:54 am

Pourquoi El Hadji Omar Tall ne s'est pas allié avec Amadou Amadou ?
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas allié à Samory touré ?
Alboury Ndiaye était parti combattre aux côté de Amadou fils
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas entendu avec son frère Mountaga soutenu par
les soninko de Nioro et Kingui ?
Pourquoi Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Et jusqu'à présent les africains sont incapables de s'entendre dans un même pays.

L'Unité et l'intégration africaine ?
Wait and see.

le Rwanda, la Côte d'Ivoire, la Casamance, les massacres Sénégalo-Mauritaniennens des années 1990, les deux Congo sont là pour nous édifier.
Cisséla
Avatar de l’utilisateur
Mariame Cissé
Madi Kaama naxando
Madi Kaama naxando
 
Messages: 442
Inscription: Mar Fév 05, 2008 7:38 pm
Localisation: Seattle, Wa
Sexe: Fille

Re: Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Messagepar Mamadou Lamine Dramé » Mar Juin 17, 2008 3:54 pm

Mariame Cissé a écrit:Pourquoi El Hadji Omar Tall ne s'est pas allié avec Amadou Amadou ?
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas allié à Samory touré ?
Alboury Ndiaye était parti combattre aux côté de Amadou fils
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas entendu avec son frère Mountaga soutenu par
les soninko de Nioro et Kingui ?
Pourquoi Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Et jusqu'à présent les africains sont incapables de s'entendre dans un même pays.

L'Unité et l'intégration africaine ?
Wait and see.

le Rwanda, la Côte d'Ivoire, la Casamance, les massacres Sénégalo-Mauritanienniens des années 1990, les deux Congo sont là pour nous édifier.

Je n'y crois pas du tout.

Amadou l'aîné de Omar foutiyou a mené une guerre féroce à Mamadou Lamine Dramé et à son fils Souayibou. La guerre de Gori au diafounou pour s'emparer de Souayibou. Il a été encouragé par Archinard croyant que il était un allié. Cette très meurtrière de Gory a décimé son armée et après Archinard n'en a fait qu'une bouchée.
Mamadou Lamine Dramé - Dramé Fadiga - Dramé Kandji Missaané. Résistant Soninké
Fierté des Soninké
Avatar de l’utilisateur
Mamadou Lamine Dramé
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 110
Inscription: Mar Jan 22, 2008 12:24 am

Re: Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Messagepar Nouha Cissé » Mar Juin 17, 2008 10:50 pm

Mamadou Lamine Dramé a écrit:
Mariame Cissé a écrit:Pourquoi El Hadji Omar Tall ne s'est pas allié avec Amadou Amadou ?
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas allié à Samory touré ?
Alboury Ndiaye était parti combattre aux côté de Amadou fils
Pourquoi Amadou fils ne s'est pas entendu avec son frère Mountaga soutenu par
les soninko de Nioro et Kingui ?
Pourquoi Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Samori ne réussit pas à s’entendre avec Babemba.

Et jusqu'à présent les africains sont incapables de s'entendre dans un même pays.

L'Unité et l'intégration africaine ?
Wait and see.

le Rwanda, la Côte d'Ivoire, la Casamance, les massacres Sénégalo-Mauritanienniens des années 1990, les deux Congo sont là pour nous édifier.

Je n'y crois pas du tout.

Amadou l'aîné de Omar foutiyou a mené une guerre féroce à Mamadou Lamine Dramé et à son fils Souayibou. La guerre de Gori au diafounou pour s'emparer de Souayibou. Il a été encouragé par Archinard croyant que il était un allié. Cette très meurtrière de Gory a décimé son armée et après Archinard n'en a fait qu'une bouchée.

C'est dommage que tous ces marabouts se soient éliminés les uns, les autres pour une vie matérielle et une collaboration avec les anvahisseurs.

C'est Allah qui les a punis.
Cissé Haressi
Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît.
Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. (Citations de Senghor)
Avatar de l’utilisateur
Nouha Cissé
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 193
Inscription: Mar Oct 02, 2007 6:28 am
Sexe: Garçon

Re: Histoire du Mali - Conquêtes et résistances - Bêtises des africains

Messagepar Hadama » Ven Juin 20, 2008 10:59 pm

au sénégal regardez les tidjanes, les mourides, les niassenes ou les layènes qui ne se respirent pas.
si l'histoire recommencaient ce soir même, il se sera passé la même chose.
Avatar de l’utilisateur
Hadama
Mukke
Mukke
 
Messages: 30
Inscription: Sam Mai 31, 2008 4:48 am
Sexe: Garçon


Retourner vers Histoire Générale-Personnages Historiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités