les banques islamiques

Postulez les themes religieux dans ce forum

Modérateurs: Moderatrices du Forum des Filles Soninkara, Moderateurs Soninkara

les banques islamiques

Messagepar ibou » Mar Jan 02, 2007 12:22 am

L O

Sur l'ancien forum, on avait abordé le sujet des crédits soucrits dans les banques classiques pour s'acheter un appartement par exemple.

Etant donné que ces banques prêtent de l'argent avec des intérêts, le musulman doit éviter d'y recourir, ceci étant un péché grave que l'on sous-estime.

Je voudrais savoir comment procèdent les banques islamiques?

Quand les premières banques islamiques s'implanteront en France?
le savoir est une arme *** think outside the box
ibou
Safannan Xooré
Safannan Xooré
 
Messages: 820
Enregistré le: Sam Oct 14, 2006 11:26 pm

les banques islamiques

Soninkara
 

Messagepar Cheikh Anta Diop » Mar Jan 02, 2007 3:12 am

Selon la grande majorité des savants (toutes écoles confondues), les emprunts bancaires avec intérêts sont strictement interdits, et ce, en vertu des versets du Qour'aane et Hadiths qui condamnent très sévèrement le "ribâ" (terme qui désigne la plupart du temps les intérêts et l'usure), dont les suivants:

si mes souvenirs sont bons:

"Ceux qui mangent [pratiquent] le ribâ ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt (al ribâ)" Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt (al ribâ). Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.
Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas le mécréant pécheur.

(Sourate 2 / Versets 275 à 279)

Les institutions financières islamiques « pèsent » des centaines de milliards de dollars. A l’instar de la Citibank qui, dès 1996, avait établi sa propre filiale islamique à Bahreïn, la plupart des grandes institutions financières occidentales sont désormais engagées dans ce type d’activités, sous la forme de filiales, de « guichets islamiques » ou de produits financiers destinés à une clientèle musulmane. Symbole de l’intégration de la finance islamique dans l’économie globale, il existe même un « indice Dow Jones du marché islamique ».

Ce phénomène peut paraître paradoxal, l’islam étant perçu par certains comme incompatible avec le « nouvel ordre mondial » qui s’est instauré dès la fin de la guerre froide . Comment expliquer, à l’heure de la finance globalisée, que des institutions rejetant l’« usure » puissent s’intégrer dans un système fondé sur l’intérêt et que des techniques remises à jour avec l’éveil de l’islam politique connaissent leur âge d’or alors même que l’islam politique s’essouffle ?
Cheikh Anta Diop, l'homme noir reconnaissant...
Avatar de l’utilisateur
Cheikh Anta Diop
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 137
Enregistré le: Mer Sep 06, 2006 1:27 pm

Messagepar ibou » Jeu Jan 04, 2007 12:02 am

Merci pour ce rappel.

Cela peut paraître paradoxal mais cela ne m'étonne pas que des banques occidentales s'y mettent petit à petit. Je pense qu'il raisonnent en terme de "parts de marché"! C'est ce qui constitue leur motivation première.

Par exemple en France, depuis l'an dernier et à l'occasion de la fête du Tabaski, des grandes surfaces proposent des moutons égorgés, préparés et tout, aux fidèles!!

Sais-tu comment cela se passe quand une personne contracte un emprunt auprès d'une de ces banques? Quel est le plafond?
le savoir est une arme *** think outside the box
ibou
Safannan Xooré
Safannan Xooré
 
Messages: 820
Enregistré le: Sam Oct 14, 2006 11:26 pm


Retourner vers Religions-Soninké

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité