Le monde de la Roqiya

Postulez les themes religieux dans ce forum

Modérateurs: Moderatrices du Forum des Filles Soninkara, Moderateurs Soninkara

Le monde de la Roqiya

Messagepar pape-idi » Sam Mai 26, 2007 1:31 pm

[align=center]Le monde de la Roqiya[/align]


Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien et le magicien ne réussit pas


Au nom d'Allah, Le Clément, Le Miséricordieux, qu'Il répande Ses grâces sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille et ses compagnons et leur accorde le salut

Chers frères, chères soeurs en Islam, la prolifération de la sorcellerie dans notre communauté ne fait aucun doute ! Ainsi, les sorciers avec l'aide des diables parmi les djinns, inspirés par la jalousie détruisent des vies entières du fait de leur sorcellerie.

Devant l'absence de sources en langue française traitant de la manière dont il faut soigner ce genre d'affection et devant la prolifération des charlatans, le frère Sayfoudine d'Al-Mourabitoune a donc sollicité l'aide d'Allah pour mettre en ligne un résumé de son travail de recherche sur la roqiya à la lumière du Coran et de la Sunna : "La protection de l'homme contre les djinns et les diables".

Cher frère, chère soeur, que la paix soit sur vous ainsi que La miséricorde d'Allah et Ses bénédictions. C'est à Allah que nous demandons de t'accorder le bien et de faire de ton apprentissage une adoration sincère. Quand bien même, la récompense est auprès d'Allah, nous vous demandons de ne pas nous oublier le frère qui a mis ces textes à votre disposition dans vos pieuses invocations !
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Le monde de la Roqiya

Soninkara
 

Messagepar pape-idi » Sam Mai 26, 2007 1:37 pm

[align=center]Attention à la sorcellerie et aux sorciers[/align]



Posté le 24 juin 2003 à 20h43 - Ecrit par le Cheikh Soulaymane Ibn Nasir al-'Alwan (Hafizahoullah) le 1/21/1417, revu une dernière fois le 1/9/1421


Toute la louange est à Allah, et que La Paix soit sur notre Prophète Mohammed , ama ba'ad,

En vérité, la chose la plus grande dans le Jihaad et dans la vertu est de s'opposer aux ennemis de cette religion, tels que les sorciers, les diseurs de bonne aventure et les magiciens. Certes, leur mal s'est répandu, et les dangers de leurs actions ont provoqué la peur au sein des croyants, tandis qu'ils (les magiciens) ne prennent pas garde à leurs mauvaises actions. Allah a promis à ces moujrimounes (criminels) la punition du Saqr ! Et qui te dira ce qu'est Saqr ?

Allah nous a informé dans son Glorieux Livre que les magiciens sont des mécréants, Il dit :

Mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord: ‹Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant›; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà[Sourate Al-Baqarah 2:102]

La majorité des savants de l'école Hanafite, de l'école Malikite et de l'école Hanbalite sont d'accord sur le Koufr (la mécréance) du sorcier le fait qu'il sorte de la religion et qu'il rentre dans les rangs de ceux qui sont destinés à l'Enfer.

De la même manière, l'imam Mohammad ibnou'Abdel-Wahhab a mentionné la sorcellerie comme étant l'une des choses qui annule l'Islam de quelqu'un. Et il a mentionné avec cela « As-Sarf » et « Al-Ataf ».

As-Sarf désigne le recours à la magie pour faire haïr une personne qui est aimée.

Al-Ataf désigne le recours à la magie pour faire pour faire aimer quelqu'un qui n'est pas apprécié, par exemple, un mari pour sa femme, et vice-versa. Les gens du mal appellent cela "médecine de l'amour", mais en réalité cela ne cause rien que des dégâts et du tort !

Alors, attention ! Attention aux sorciers, aux diseurs de bonne aventure, aux devins et aux mystiques, à tous ceux qui vont à l'encontre de ce pourquoi Allah a envoyé Son Messager Mohammad (saw) . En vérité, ils causent l'agitation au lie de l'harmonie et entraînent le mal au lieu du profit.

En plus de cela, les Sahaabah (r.a) sont unanimement d'accord sur le fait que les sorciers doivent être tués. Cela, à cause de l'importance de leur mal et des dangers qu'ils représentent, et aussi en raison de leur distance d'Al Imane et de leur proximité de Shaytane. Abou Daoud a mentionné, avec une chaîne de narration authentique, d'après Soufyane, d'après Amr ibn Dinare, d'après Bajalah ibnou 'Abdah qui a dit, « Nous avons reçu une lettre de 'Omar, une année avant sa mort, dans laquelle il dit: "Tuez tous les sorciers" ».

Aussi, on rapporte le fait authentique suivant sur Hafsah (r.a):elle ordonna qu'une de ses servantes soit exécutée à cause de sa tentative de pratiquer la sorcellerie sur elle. Cela étant rapporté par 'Abdoullah ibnoul Imam Ahmad selon un Hadith de Ibn 'Omar .

D'après Jundoub, l'exécution des sorciers a aussi été traité comme un fait authentique. De plus, aucun désaccord n'est connu parmi les Sahabah à ce sujet, puisqu'il s'agissait d'un consensus. Enfin, à notre époque, le mal s'est en effet propagé à un tel point que beaucoup se rendent chez les sorciers pour chercher la guérison et des remèdes, pensant que ceux-ci détiennent les moyens pour procurer un remède. Mais ceci est archi faux et ne fait qu'affecter la 'aqidah sahiha (croyance correcte) et perturber l'imane (la foi) d'un croyant.

Il est rapporté dans le Sahih de l'Imam Muslim, d'après Yahya ibn Sa'id, d'après Oubaydoullah ibn 'Omar Al-Omari, d'après Safiyah , l'une des femmes du Prophète, que le Prophète (saw) a dit, « Quiconque va voir un diseur de bonne aventure, et le questionne sur quelque chose, ses prières ne seront pas acceptées pendant quarante nuits. ».

De plus, les sorciers sont au même niveau que les devins. Ainsi, quiconque les interroge au sujet de quelque chose, aura ses prières rejetées pendant quarante nuits. Mais celui qui croit à tout ce qu'ils lui disent devient alors un mécréant (kafir) en ce qui a été révélé à notre Prophète Mohammad (saw)! De même, il a été rapporté par Al-Hakim, selon une chaîne de narration authentique, que Abou Hourayrah a dit: le Prophète (saw) a dit, « Quiconque va voir un diseur de bonne aventure, ou un devin, et croit à ce qu'ils lui disent, devient mécréant en ce qui a été révélé à Mohammad. »

Aussi, Al-Bazzar a rapporté une narration authentique d'après Ibn Masoud, dans laquelle il dit, « quiconque va voir un diseur de bonne aventure ou un sorcier, et qu'il croit à ce qu'ils lui disent, alors il n'a pas crus à ce qui a été révélé à Muhammad. »

En ce qui concerne ce que certains prétendent être un moyen ou une méthode pour parvenir à quelque avantage, alors cela est faux, puisque ces moyens vont à l'encontre de la religion ou sont opposés à ce qui est établi par le prophète (saw) ! Cela est confirmé par un récit recueilli par Abu Daoud, avec une chaîne de narration authentique d'après 'Oqayl ibn Mu'qil, qui a dit, « J'ai entendu Wahab ibn Mounbah dire d'après Jabir ibn Abdillah, que l'on avait questionné Prophète (saw) à propos d'Al-Nasharah ». Le Prophète (saw) répondit: « C'est l'oeuvre de Shaytane ».

Al-Nasharah, signifie essayer d'enlever la sorcellerie de celui qui est touché par elle. Concernant l'interdiction d'enlever la sorcellerie en ayant recours à la sorcellerie, les hadiths sont clairs. Et, par Allah, quelle chose étrange! Comment peut-il être acceptable d'enlever la sorcellerie de celui qui est touché en allant voir les sorciers, alors que les Sahabah du Prophète étaient tous d'accord sur le fait qu'ils devraient être tués. Il est ordonné au Musulman de les tuer et non pas de chercher par eux un moyen de guérison à travers eux. Enlever la sorcellerie de celui qui est touché devrait se faire par les moyens légiférés par la religion, par la parole d'Allah et cette parole du Messager d'Allah , et par les moyens bien connus - et cela est établi dans la religion.

Allah (SWT)a mentionné dans le Coran : Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants cependant [Sourate Al-Israa :82]

Dans ce verset, Allah (SWT) a bien fait comprendre que le Coran entier est une guérison pour chaque malheur; ainsi, quiconque croit en lui, en considérant halal ce qui est halal, et haram ce qui est haram, trouvera dans le Coran tous les bienfaits. Et Allah dissipera le malheur de tous ceux qu'Il trouve juste dans leurs objectifs et leurs désirs. Aussi, celui qui est touché devrait agir avec humilité envers lui-même, faire des dou'ah envers Allah, et profiter des moments auxquels les invocations sont le plus répondues. Tels que le dernier tiers de la nuit, en état de prosternation, et entre le adhan (l'appel à la prière) et le iqamah (l'appel pour commencer la prière). Il s'agit là des moments où les invocations sont plus susceptibles d'être acceptées qu'à d'autres moments, et cela constitue un moyen pour celui qui est touché par la sorcellerie.

Celui qu'Allah a protégé de la sorcellerie, et qui n'a pas été touché par elle devrait être prudent au mal qu'elle peut causer. Il devrait prononcer les invocations qui nous viennent du Prophète (saw) de manière continue la nuit et le jour ! Il devrait réciter, après chaque Salat, les deux dernières Sourates du Coran, ainsi que ayat Al-Koursi (le verset du Trône, Al Baqarah, 255). S'il le peut, il devrait manger sept dattes tous les jours, d'une certaine variété appelée « ajwah ». Le hadith de 'Amr ibn Saa'd est rapporté dans deux Sahih (Boukhari et Mouslim) – ainsi que d'autres sources : d'après Saa'd le Prophète a dit, . "Quiconque commence sa journée en mangeant sept dattes ajwah ne sera pas affligé par le poison ou la sorcellerie"

Beaucoup de savants de l'Islam ont prit comme condition le fait que les dattes soient de la variété ajwah, en raison de ce qui a été rapporté. D'autres encore ont dit que le mot ajwah est général, et qu'il est bénéfique de commencer sa journée par n'importe quel type de dattes. Il y a quelque validité dans cette opinion; même si on dit que les dattes ajwah sont plus bénéfiques- et contiennent plus de bénédictions- cela ne doit pas empêcher de tirer profit de n'importe quelles autres dattes.

Allah (SWT) est Le Seul capable de donner la victoire à Sa Religion, de rendre Sa Parole la plus haute et de vaincre les sorciers, les devins et tous ceux qui répandent la corruption sur terre.

Que La Paix et Les Bénédictions d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad et sur sa famille et ses compagnons.
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar pape-idi » Sam Mai 26, 2007 1:40 pm

[align=center]La réalité du mauvais oeil[/align]



Posté le 11 novembre 2002 à 20h39 - Tiré du livre "Fatawas du traitement par le Coran et la Sunna"


Question
: Est-ce que le mauvais oeil est réel? Le Très Glorieux a dit : et contre le mal de l'envieux quand il envie [Sourate Al-Falaq 113:5]. Le hadith suivant attribué au Prophète : «Le tiers des morts (des habitants des cimetières) furent victimes du mauvais oeil» est-il authentique? Lorsque la personne atteinte connaît son envieux, que doit-il faire ou dire? Est-ce que le reste de l'eau utilisée par l'envieux pour se laver est utile pour la guérison de la victime? La personne atteinte doit-elle en boire ou l'utiliser pour se laver ?

Réponse : L'appellation «mauvais oeil» vient du fait que l'envieux utilise son oeil pour envoûter quelqu'un. Ainsi, l'envieux voit chez quelqu'un quelque chose qui lui plaît. Puis, sa mauvaise âme éprouve un sentiment nuisible qui peut causer du mal aux autres et lance alors des rayons venimeux qui affectent la personne enviée, avec la volonté d'Allah. C'est pourquoi le Tout-Puissant a ordonné au Prophète Mohammad (saw) de se réfugier auprès de Lui contre le mal de l'envieux conformément à ce verset coranique et contre le mal de l'envieux quand il envie[Sourate Al-Falaq 113:5].
Tout auteur d'un mauvais oeil est envieux et jaloux, mais tout homme jaloux n'est pas forcément auteur d'un mauvais oeil. Comme le terme «jaloux» renferme une notion générique, demander la protection d'Allah contre tout homme jaloux c'est demander donc refuge auprès de Lui contre tout envieux qui peut jeter un mauvais oeil Ce mauvais oeil se produit par des rayons venimeux lancés par la mauvaise âme de l'envieux à travers ses yeux en direction de l'envié. Certains de ces rayons peuvent atteindre la personne visée, d'autres non. Ils peuvent lui causer du mal lorsqu'elle est fragile, c'est-à-dire lorsqu'elle n'est pas protégée par les invocations et les exaltations du Seigneur. Mais quand ces rayons visent une personne qui invoque son Seigneur constamment, ils ne peuvent point lui causer du tort et pourraient même se retourner contre leur auteur (extraits de Zâd al-Ma'âd, en subsistance).
Les hadiths prophétiques confirmant l'existence réelle du mauvais oeil sont nombreux. A ce propos, 'Aicha (r.a) rapporte : «Le Prophète (saw) avait l'habitude de me demander de m'exorciser contre le mauvais oeil» Rapporté par Al-Boukhari, dans le chapitre de la médecine (5738). Mouslim, dans le chapitre de la paix (2195). Selon un hadith rapporté par Mouslim, 'Ahmad et At-Tirmizhî, qui l'a authentifié, d'après Ibn 'Abbas (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (saw) a dit : «Le mauvais oeil est une vérité, et s'il y avait quelque chose qui dépasserait la prédestination (Al-Qadar), ce serait le mauvais cil; et si on vous demande de vous laver, légale (Ruqya) faites-le» Mouslim dans le chapitre de la paix (2188).L'imâm 'Ahmad rapporte un hadith, rapporté également par At-Tirmizhî qui l'a authentifié, selon lequel 'Asmâ' Bint 'Umays a dit au Prophète : « ô Prophète d'Allah! La famille de Banî Ja'far est souvent atteinte par le mauvais oeil. Pourrons-nous les exorciser? Le Prophète répondit: "Oui, s'il y avait quelque chose qui dépasserait la prédestination (Al-Qadar), ce serait le mauvais oeil », rapporté par at-Tirmizhî (2059), livre de la médecine. Ibn Mâjah, livre de la médecine (3510). Ahmad, al-Musnad (6/438). 'Abû Dâwûd rapporte que 'Aicha a dit: «On avait l'habitude de demander à l'envieux de se laver et de verser le reste de l'eau utilisée par lui sur la personne atteinte», rapporté par Abû Dâwûd, livre de la médecine, (3880). Citons également, sur ce sujet, le hadith qui a été rapporté par l'imâm 'Ahmad, Mâlik, An-Nasâ'î et ibn Hibbân qui l'a authentifier, d'après Sahl ibn Hanîf : «Le Prophète sorti de Médine pour aller à la Mecque accompagné par un certain nombre de musulmans dont Sahl ibn Hanîf. Lorsqu'ils arrivèrent aux bancs de rocher d'Al-Kharâr à Al-Juhfa, Sahl ibn Hanîf, qui fut un homme d'une peau très blanche et très douce, se mit à se laver. 'âmir ibn Rabî'a de la famille de 'Uday ibn Ka'b, passant à côté de Sahl ibn Hanîf qui se lavait alors, dit : « Je n'ai jamais vu avant aujourd'hui une peau cachée [du soleil] aussi blanche ! », Sahl s'évanouit aussitôt.
On le ramena au Prophète (saw), en lui demandant «Pourrais-tu aider Sahl? Il n'arrive pas à lever la tête». Il leur demanda alors : «Qui accusez-vous ? ». Ils répondirent: «'âmir ibn Rabî'a ». Le Prophète (saw) appela 'âmir et lui reprocha son acte et dit alors : «Pour quelle raison quelqu'un voudrait-il tuer son frère ? Quiconque voit chez son frère quelque chose qui lui plaît, qu'il invoque pour lui la bénédiction d'Allah (Baraka)» Mâlik dans Al-Muvatta' dans le chapitre du mauvais oeil (2/938/939), Ibn Mâjah (2509), Ahmad (3/486). Puis il demanda à 'âmir de se laver pour Sahl, c'est-à-dire de faire ses ablutions dans un grand récipient en se lavant le visage, les mains jusqu'aux coudes, les genoux, les pieds et en s'aspergeant à l'intérieur de ses habits; et il ordonna que l'on verse le reste de l'eau utilisée par 'âmir sur la tête de Sahl et sur son dos et de renverser le récipient sur lui. 'âmir fit ce que le Prophète lui demanda et Sahl fut guéri aussitôt, par la grâce d'Allah.
En fait, les savants musulmans s'accordent sur l'existence réelle du mauvais oeil vu les nombreux hadiths prophétiques sur ce sujet et la réalité qui le confirme. En ce qui concerne le hadîth mentionné par vous «Le tiers des morts sont victimes du mauvais oeil», il n'a aucune authenticité, à notre connaissance, dans la Sunna. Toutefois, l'auteur de Nayl al-'Awtâr a indiqué qu'Al-Bazzâz a rapporté avec une chaîne de transmission authentique, d'après Jâbir, que le Prophète a dit : «La plupart des gens de ma communauté musulmane trouvent la mort à cause du mauvais cil si ce n'est par la prédestination», rapporté par At-Tayâlisî, Musnad (1760), At-Tahâwî, Al-Muchkil, Al-Bazzâr. Al-Hâfiz l'a corrigé dans Al-Fath (10/167). C'est un hadîth de la série authentique.
Le musulman doit donc se protéger contre le mal des diables, des djinns ainsi que le mal émanant des hommes. Pour ce faire, il doit renforcer sa foi en Allah, s'en remettre complètement à Lui et L'invoquer constamment. De plus, il doit pratiquer les formules prophétiques de protection d'une manière permanente et citer souvent les mu'awwizhatayn (Les Sourates Al-Falaq «L'aube naissante» et An-Nâs «Les hommes»), Al-Ikhlâs «Le monothéisme pur» et âyat al-Kursî «Le verset du Trône». On peut aussi prononcer les invocations et formules de protection suivantes : «'A'ûzhu bikalimâti-1-Lâhi-t-tâmmâti min charri mâ khalaq» qui se traduit comme suit : «Seigneur, je cherche Ta protection, par la grâce de Tes paroles parfaites, contre le mal de Ses créatures». Et cette autre formule : «'A'ûzhu bikalimâti-l-à i-t-tâmmâti min ghadhabihi wa 'igâbihi, wa min charri 'ibâdihi, wa min hamazât ach-chayâtin wa 'an yahdhurûn» qui veut dire : «Seigneur, je cherche Ta protection, par la grâce de es paroles parfaites, contre Ta colère et Ton châtiment, contre le al de Tes créatures et contre les chuchotements des démons et leur présence auprès de moi». De même, cette invocation que renferme ce verset coranique où le Très Glorieux a dit : Allah me suffit. Il n'y a de divinité que Lui. En Lui je place ma confiance; et Il est le Seigneur du Trône immense[Sourate At-Tawbah 9:129]. Il y a bien entendu, beaucoup d'autres invocations authentiques que le musulman peut pratiquer quotidiennement. (voir Ibn al-Qayyim.)
Lorsqu'on est certain ou plus ou moins certain de l'envieux, on doit lui demander de se laver en faveur de la personne atteinte. Ainsi on lui apporte de l'eau dans un grand récipient où il doit faire ses ablutions en se lavant la bouche, le visage, les mains, les pieds et les genoux, et en s'aspergeant à l'intérieur de ses habits. Puis, l'envieux verse l'eau qu'il aura utilisée sur la tête de la victime par son dos et le malade sera guéri, par la grâce d'Allah.


C'est Allah, Seul, Qui accorde le succès et paix et bénédiction d'Allah sur le Prophète Mohammad, sur les membres de sa famille et sur ses compagnons.
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar hadamarémé » Dim Mai 27, 2007 1:45 pm

Salam! Barakallahou fil très instructif pape-idi
Au lieu d'aller voir le mage à côté ou un charlatan, il est préférable pour chaque musulman de mémoriser par coeur certaines invocations que d'aller chez des sois disant "marabouts" qui profite de votre ignorance religieuse et vous soutirent de l'argent pour zéro.
Qu'Allah ouvre nos poitrines et fasse pénétrer l'islam dans nos coeurs .
Wassalam
Maintiens le lien avec celui qui te fuit, sois bon avec celui qui t'a causé du tort, et dis la vérité même si elle est à ton détriment

L'opprobre n'est pas attaché à la personne insultée mais à celui qui se nourrit d'injures.

FRANCE= Force de Rapatriement des Africains Non Connus par l'Europe
Avatar de l’utilisateur
hadamarémé
Modos
Modos
 
Messages: 1461
Enregistré le: Dim Oct 15, 2006 6:21 pm
Sexe: Garçon

Messagepar pape-idi » Dim Mai 27, 2007 10:24 pm

Salam! Barakallahou fil très instructif pape-idi
Au lieu d'aller voir le mage à côté ou un charlatan, il est préférable pour chaque musulman de mémoriser par coeur certaines invocations que d'aller chez des sois disant "marabouts" qui profite de votre ignorance religieuse et vous soutirent de l'argent pour zéro.
Qu'Allah ouvre nos poitrines et fasse pénétrer l'islam dans nos coeurs .
Wassalam


Amine mon cher frère !
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar pape-idi » Dim Mai 27, 2007 10:31 pm

[align=center]La possession et son traitement[/align]



Posté le 26 octobre 2002 à 20h29 -



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux., le Très Miséricordieux.

Louange à Allah qui créa les djinns et les humains pour qu'ils L'adorent. Qui leur a établi des lois d'après ce que réclame Sa sagesse pour les récompenser selon ce qu'ils ont fait. J'atteste qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, Dieu Unique, Qui n'a nul associé. A Lui la Royauté et les louanges. Allah l'Omnipotent. J'atteste que Mohammad (saw) est Son serviteur et Son messager, envoyé aux humains et aux djinns, annonciateur et avertisseur, paix et bénédiction d'Allah sur lui, sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui les ont suivis dans le chemin de la droiture.
Allah, subhanahou wa ta'ala a dit: Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent. Je ne cherche pas d'eux une subsistance; et Je ne veux pas qu'ils Me nourrissent. En vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, le Détenteur de la force, l'Inébranlable [Sourate Ad-Dariyat 51:56-58].

Les djinns sont invisibles. Ils sont créés de feu et ont été faits avant les humains, comme le dit Allah, (SWT) : Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable. Et quant au djinn, Nous l'avions auparavant créé d'un feu d'une chaleur ardente [Sourate Al-Hijr 15:26-27]
Les djinns sont soumis aux ordres d'Allah. Il en est qui, parmi eux, sont croyants et d'autres qui sont mécréants. Les uns sont obéissants, les autres désobéissants. Allah,(SWT) dit : Il y a parmi nous les Musulmans, et il y en a les injustes (qui ont dévié). Et ceux qui se sont convertis à l Islam sont ceux qui ont cherché la droiture. Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l 'Enfer [Sourate Al-Jinn 72:14-15]. Et Il dit: Il y a parmi nous des vertueux et (d'autres) qui le sont moins : nous étions divisés en différentes sectes [Sourate Al-Jinn 72:11], c'est-à-dire des groupes dispersés, tout comme il se produit avec les hommes. Ainsi, les mécréants parmi eux sont condamné au Feu pour l'éternité. Les croyants, comme chez les humains, vont pour eux au Paradis. Allah a dit : Et pour celui qui aura craint de comparaître devant son Seigneur, il y aura deux jardins. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? [Sourate Ar-Rahmân 55:46-47]. Les persécutions et les agressions entre eux sont interdites, tout comme entre les humains. En témoigne cette parole d'Allah, , dans ce hadith rapporté par Mouslim « Ô Mes serviteurs, Je Me suis interdit l'injustice, et Je vous l'ai interdite, alors ne soyez pas injustes entre vous » [Mouslim, n° 2577, Livre de la piété filiale et de la parenté].
Et pourtant il leur arrive parfois d'agresser les humains, tout comme ces derniers peuvent les agresser à leur tour. L'une de ces agressions humaines est de salir un os ou des excréments de bêtes. Car dans le Sahih de Mouslim, d'après Ibn Mas'ûd (r.a), les djinns auraient demandé des provisions au Prophète (saw) qui leur a dit : «Vous trouvez chaque os sur lequel a été prononcé le nom d'Allah et qui tombe dans vos mains plus enveloppé de viande qu'il ne l'a été jamais, et dans chaque crotte de nos bêtes vous avez une nourriture pour les vôtres». Et le Prophète nous dit : «Ne les salissez donc pas, car ce sont la nourriture de vos frères » [Mouslim, n° 450, Livre de la Salât].
Et parmi les agressions des djinns sur les humains est qu'ils sèment le doute dans leurs coeurs, c'est pourquoi Allah,(SWT), a ordonné que l'on s'en préserve en disant : Dis . Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. Le Souverain des hommes. Dieu des hommes, contre le mal du mauvais conseiller, furtif, qui souffle le mal dans les poitrines es hommes, qu'il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain [Sourate An-Nâs 114:1-6]. Et puis observe ce que dit Allah, (swt) un djinn, ou un être humain. C'est-à-dire qu'Il a commencé par évoquer les djinns car leur mauvais conseil est plus redoutable et leur agression est plus discrète et sournoise.
Si vous vous demandez : «comment arrivent-ils à pénétrer dans les poitrines des hommes et à y semer le doute?», écoutez­ la réponse du Prophète (saw) quand il avait dit à deux de ses premiers auxiliaires (Ansars de Médine) : «Satan circule dans l'homme comme circule le sang dans les veines; c'est pourquoi j'ai craint qu'il ne sème le mal dans vos cours ou ne dise quelque chose». Et dans une autre version : «Il atteint du fils d'Adam ce qu'atteint le sang». [Al-Bukhàri, n° 2035, Livre de la sainte retraite, et Mouslim, n° 2175 (25), Livre du salut].
Les djinns peuvent aussi agresser les humains en les épouvantant, et à plus forte raison quand ces derniers convoitent leur aide. Allah, (SWT), dit : Or, il y a avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles, parmi les djinns mais cela ne fit qu'accroître leur détresse [Sourate Al-Jinn 72:6]. C'est-à-dire leur peur, leur terreur et leur épouvante.
Et parmi les agressions des djinns sur les hommes encore, le fait de les faire tomber par terre jusqu'à ce que convulsions surviennent et évanouissement s'ensuive. Il se peut même que cela conduise l'homme à sa mort, comme de le pousser dans un trou, de le noyer ou de le brûler. Allah a comparé ceux qui prennent les intérêts usuraires,- quand ils se réveillent de leurs tombeaux-, à des zombies épileptiques où se débat Satan : Ceux qui mangent (prennent) de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé [Sourate Al-Baqarah 2:275]. Ibn Jarir rapporte : «Il s'y débat et lui donne des convulsions», et Ibn kathîr : «que comme se réveille l'épileptique pendant sa crise de convulsions, quand se débat en lui le démon». Et Al-Baghawî : «Le démon se débat en lui signifie qu'il en fait un épileptique, entendons que le mangeur d'intérêts usuraires est ressuscité, le jour du Jugement dernier, sous l'aspect d'un homme battu (et pris de convulsions)».
L'imam Ahmad, dans son Musnad, (4/ 171-172), d'après Ya'li ibn Murra , rapporta qu'une femme est venue trouver le Prophète accompagnée de son fils pris de démence : «Sors, ennemi d'Allah, je suis le Messager d'Allah» dit-il, et le gamin fut depuis guéri. Sa mère, rapporta-t-il, offrit au Prophète du beurre fondu et deux béliers dont il prit un seul. L'attribution de ce hadith est digne de foi. Ibn Kathîr en dit dans son livre d'histoire "Le début et la fin" : «Cette attribution est bonne et diverse; elle est plausible ou permet, selon les érudits, de croire catégoriquement que Ya'li ibn Murra avait rapporté l'essentiel de cette anecdote».
Ibn al-Qayyim (qu'Allah l'accepte dans Son infinie miséricorde), brillant disciple, comme chacun sait, du Cheikh al ­Islam Ibn Taymiyyah, a dit dans son livre Zad al-Ma`âd (4/66) "Les convulsions sont de deux sortes : celles qui sont dues aux esprits mauvais, et celles qui sont dues aux mauvaises fréquentations et habitudes. Le deuxième genre est celui où interviennent les médecins par leurs traitements et médicaments. Les convulsions (ou épilepsie) dues aux esprits mauvais sont reconnues par les sages parmi les médecins, alors que les hérétiques et les ignorants parmi eux n'en croient rien. De toutes façons, il n'y a rien dans le métier de médecin qui puisse traiter ce genre d'épilepsie démentielle. Celle-ci est pourtant observable et perceptible par les sens et celui qui jouit de toutes ses facultés mentales et constate les effets ravageurs de ces esprits sur les corps des humains ne peut que rire de cette catégorie de médecins médiocres et de leur ignorance crasse."
Ô gens, pour se débarrasser de ce genre d'épilepsie d'origine démoniaque, il faut observer deux règles : la prévention et le traitement:
Quant à la prévention, elle se fait par la lecture des versets coraniques et l'observation des invocations authentiques attribuées au Prophète (SAW). La prévention se fait aussi par la force mentale et la capacité à résister aux mauvaises tentations du diable qui sème le doute, donne de mauvais conseils et inspire des images illusoires et irréelles. Car à force d'y croire, l'homme finit par les rendre réelles et de plus en plus nombreuses.
Le traitement, quant à lui (entendons le traitement de l'épilepsie due aux esprits mauvais), les plus grands médecins l'on reconnu inefficace par la solution médicamenteuse. Son efficacité est assurée en revanche grâce aux prières, aux lectures et aux invocations. Le Cheikh de l'islam, Ibn Taymiyyah traitait ce cas de convulsions par le verset du Trône, Ayat al-Kursï, et par les deux "Mu'awwizhatayn". Souvent il lisait dans l'oreille de l'épileptique : Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous? [Sourate Al-Mu'minûne 23:115]. Son disciple Ibn al-Qayyim a dit : "Il m'a appris qu'il avait lu une fois ce verset dans l'oreille d'un épileptique, alors l'esprit lui répondit : "Oui" et allongea la prononciation de ce mot. J'ai pris, dit-il, un bâton et j'ai frappé l'épileptique dans la région cervicale (là où se réunissent les nerfs du cou), jusqu'à ce que ma main soit fatiguée de frapper. Pendant ce temps l'esprit disait: "Je l'aime".
- "Et il ne vous aime pas" dit Ibn Taymiyyah
- Je veux faire le pèlerinage en lui.
- Et il ne souhaite pas faire le pèlerinage avec vous.
- Je le laisse pour l'agrément et le respect que je vous dois.
- Non, mais par obéissance à Allah et à Son prophète .
- Je sors.
L'épileptique se mit à tourner la tête à gauche et à droite et dit : «Qu'est-ce que je fais chez notre respectable Cheikh?»
Ce sont là les paroles d'Ibn Al Qayyim, qu'il rapporte de son maître (qu'Allah accueille leurs âmes dans Son infinie miséricorde).
Ibn Mouflih, dans son livre "Al-furû", rapporte, lui qui est aussi un disciple du Cheikh Al Islam : Notre Cheikh avait l'habitude, quand on lui amenait un épileptique, de raisonner le démon qui était en lui. Il le persuadait, le dissuadait et lui donnait des ordres. Si cet esprit mauvais accepte de quitter le corps de l'épileptique, il obtient de lui l'engagement de ne plus y revenir. Si, en revanche, l'esprit désobéit et ne sort pas, il le frappe jusqu'à ce qu'il sorte. Les coups, apparemment, atteignent le malade mais en vérité ils touchent l'esprit logé à l'intérieur de son corps. L'imâm Ahmad avait guéri un épileptique en délogeant de son corps l'esprit mauvais qui le possédait. Mais, à la mort de l'imâm, l'esprit revint dans le corps de son ancienne victime.
Ainsi, il s'avère que l'épilepsie des humains due aux djinns est prouvée, conformément d'ailleurs aux indications du Coran, de la Sunna et des événements réels. Les "Mu'tazilah", cependant, ont renié le phénomène! Si tout cela n'avait pas abouti à une totale confusion autour de cette question et suscité une vaste polémique qui risquerait d'altérer le sens des versets coraniques et réclamerait ainsi un démenti cinglant de la part de nos imams et nos savants, je n'aurais jamais accepté de parler de ce sujet, car la question ressortit à des faits observables par les sens et la vision.
Et ce qui est su par la vision n'a pas besoin de preuves et d'arguments abstraits. Les faits perçus par les sens sont leurs propres preuves et indices, et les renier serait de l'entêtement et sophistique. Ne vous trompez pas et ne vous empressez pas. Cherchez refuge auprès d'Allah (SWT) pour éviter le mal de ces créatures parmi les djinns et les humains. Demandez Son pardon et repentez-vous, car Il est le Pardonneur, le Clément et le Miséricordieux.



Note:
Texte de cheikh Muhammad Ibn Salih El-Utheymine tiré du livre "Fatawa al Imane"
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar pape-idi » Dim Mai 27, 2007 10:36 pm

[align=center]Les invocations et le rappel : le coeur de l'adoration[/align]


Posté le 01 janvier 2002 à 20h27 -


Abu Hurayra a rapporté que l'Envoyé de Dieu (SWT) a dit : « Allah Le Très Haut descend chaque nuit jusqu'au ciel de ce bas-monde. Lorsqu'il ne reste plus de la nuit que le dernier tiers, Il dit : « Qui m'invoque afin que Je l'exauce ? Qui me demande quelque chose afin que Je le lui donne ? Qui implore Mon pardon afin que Je le lui accorde ? » (Rapporté par Malik)

L'invocation et le rappel de Dieu est le coeur même de l'adoration. En effet, le Prophète a dit : « L'invocation est l'adoration même » (Rapporté par Abu Daoud).



Les règles de l'invocation et les raisons de son exaucement

- La sincérité envers Allah

- Commencer et terminer l'invocation par des louanges à Allah et des prières sur le Prophète

- Avoir la certitude qu'elle sera exaucée

- Ne pas être pressé

- Ton coeur doit être présent quand tu invoques Allah

- N'invoque que Dieu seul

- Reconnaître ses péchés et demander pardon à Allah (SWT), reconnaître les bienfaits d'Allah (SWT) et le remercier

- Invoquer en étant empli de crainte

- Répéter trois fois l'invocation

- Se placer face à la qibla

- Lever les mains et les joindre durant l'invocation

- Invoquer en état de pureté

- Lorsque tu invoques pour d'autres personnes aussi, commence par ta propre personne

- Ta nourriture, ta boisson et tes vêtements doivent être licites

- S'éloigner des péchés grands ou petits

- Se rapprocher d'Allah (SWT) par le rappel d'un acte de bien que tu as fait auparavant

Les meilleurs moments pour invoquer Allah (SWT)

- Durant la nuit du destin

- Durant le dernier tiers de la nuit

- Juste après une prière obligatoire

- Entre l'appel à la prière et l'iqama

- En buvant l'eau de Zam-Zam avec une intention sincère

- Durant la prosternation

- Durant le ramadan

- Lorsque tu jeûnes

- Au moment de rompre ton jeûne

- Lorsque tu es en voyage

- En te levant en pleine nuit, à condition que tu te sois endormi en état de pureté

- Lorsque tu as achevé la lecture complète du Coran.

Cher frère, chère soeur ne te montre pas impatient(e) lorsque tu invoques Ton seigneur car Le Prophète (saw) a dit : « Chacun de vous sera exaucé à moins qu'il ne se hâte et dise : « J'ai invoqué mais je n'ai pas été exaucé. » » (Rapporté par Malik).

Nous t'invitons à apprendre les invocations que Le Prophète disait en toute circonstance et à ne pas laisser Iblis semer la crainte et le désespoir dans ton coeur en te faisant croire qu'Allah ne répondra pas à tes demandes car Allah est « Le Tout Proche qui répond à l'invocation de celui qui l'invoque quand il l'invoque.» (Sourate 2 verset 186)

Mon Dieu préserve nous d'un coeur sans crainte, d'une âme insatiable et d'une science inutile. Ô Allah, ne fait pas de ce monde notre plus grand souci ! Certes, rien n'est facile sauf ce que tu auras rendu facile et Toi si Tu le veux, Tu rends la tristesse facile !

Les bienfaits du Coran

La récitation de la sourate La Vache (2)

Le Prophète (saw) a dit : « Ne faites pas de vos maisons des tombes. Le diable n'entre pas dans une maison dans laquelle la sourate La Vache est récitée. » (rapporté par Ahmad et Muslim). C'est un hadith authentique.

La récitation du verset du Trône (Sourate 2 verset 255)

Al Bukhari rapporte un hadith selon lequel Iblis dit à Abu Hurayra : « Quand tu iras te coucher, récite le verset du Trône. Allah enverra un gardien chez toi et aucun diable ne s'approchera de toi jusqu'au matin » Le Prophète (saw) lui dit alors : « Il t'a dit la vérité bien qu'il soit un grand menteur, c'était Iblis »

La récitation des deux derniers versets de la sourate La Vache (2)

Le Prophète (saw) a dit : « Celui qui récite les deux derniers versets de la sourate La Vache la nuit, se protège de tout mal » (rapporté par Tirmidhi et transmis par Abu Mass'oud Al Ansari).

L'expression « de tout mal » a été interprétée comme signifiant «de tout diable »

La récitation des 2 dernières sourates du Coran (113 et 114)

Muslim a rapporté que Le Prophète a dit : « Personne ne peut obtenir un meilleur refuge qu'en lisant : « Dis, je me réfugie auprès du Seigneur de l'aube » et « Dis, je me réfugie auprès du Seigneur des hommes »
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar pape-idi » Lun Mai 28, 2007 8:50 pm

[align=center]Questions / Réponses[/align]



Posté le 01 janvier 2002 à 20h25 -


Cette partie sera avec l'aide de Dieu en constante évolution. Elle dépendra bien sûr de votre intérêt pour la roqiya. Nous essaierons dans la mesure du possible d'y transcrire les réponses aux questions que vous nous aurait fait parvenir via le forum !


1. Est-il permis que l'on écrive des versets du Coran sur un récipient puis que le malade y verse de l'eau et la boive ?

L'Imam Muhamad Ibn Ibrahim : « Il n'y a pas de mal à cela. Mujahid a dit qu'il n'y avait aucun mal dans le fait d'écrire des versets du Coran, de les mélanger à de l'eau et de la boire. » (Fatawa wa rasa'il cheikh Muhamad Ibn Ibrahim )

2. Est-il permis de faire la roqiya à une femme touchée par un djinn alors qu'elle est en période de menstrues ou à un homme en état de janaba (impureté majeure) ?

Cheikh Abdallah Ibn Jibrin : « La seule obligation ici ne porte que sur le lecteur. Il ne doit pas être en état d'impureté majeure. Quant au malade, l'idéal est qu'il soit en état de pureté lui aussi mais dans ce cas-là, il est tout à fait permis de lui lire les versets malgré son état d'impureté et ce quelque soit le mal dont il souffre, djinn, mauvais oeil ou sorcellerie. » (Al kanzu th-tahmin)

3. Est-il permis de faire une roqiya au profit d'un mécréant ?

"Il n'y a aucune divergence au sein des savants au sujet de la permission donnée au musulman de pratiquer la roqiya au profit d'un infidèle. Ces savants se fondent sur le hadith d'Abu Said Al Khoudri rapporté par Muslim (n°2201) et Al Bukhari (n°2276). Le hadith leur sert d'argument en ceci que le tribu arabe qui reçut les voyageurs et leur refusa l'hospitalité qu'ils avaient sollicitée était païenne. Ce qui ne poussa pas le Prophète (SAW) à contester la conduite de ses compagnons. Allah est plus Savant !" (source site http://www.islam-qa.com, commission permanente pour les recherches scientifiques et la consultation religieuse)

4. Est-il permis au soignant de toucher la main, le front ou une autre partie du corps d'une femme envoûtée ?

Louange à Allah, Il n'est pas permis au soignant de toucher le corps de la femme qu'il soigne. Pour éviter toute tentation, il doit réciter sans toucher la patiente.(source site http://www.islam-qa.com, commission permanente pour les recherches scientifiques et la consultation religieuse)
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar pape-idi » Lun Mai 28, 2007 8:55 pm

[align=center]Les règles de la maison[/align]



Posté le 01 janvier 2002 à 20h23 -


Cher frère, chère soeur, sache que la loi islamique doit d'abord se refléter au sein même de nos foyers. La maison du musulman est avant tout un lieu de repos, de tranquillité car Iblis y est repoussé par l'invocation d'Allah . Nous prions Dieu de faire descendre la sérénité dans nos demeures !

Pour cela, nous nous devons de respecter ces quelques principes :

1. Invoquer Dieu chez soi et en y entrant

Le Prophète (saw) a dit : « La relation qui existe entre une maison où Dieu est invoqué et celle où Il ne l'est pas est comme celle qui existe entre le vivant et le mort » (Rapporté par Muslim)

2. Passer le salam aux gens de la maison en entrant

Allah dit : « O vous qui croyez ! N'entrez pas dans des maisons, autres que les vôtres, avant de demander la permission et de saluer leurs habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous souvenez vous » (Sourate 24 Verset 27)

3. Invoquer Dieu avant de manger ou de boire

Le Prophète (saw) a dit : « Lorsque l'homme entre chez lui et qu'il invoque Dieu en entrant et avant de manger, le Diable dit (à ses congénères) : « Vous n'avez dans cette maison ni lieu où passer la nuit, ni de quoi dîner ! ». Lorsqu'il entre sans invoquer le Nom de Dieu alors le Diable dit : « Vous êtes arrivés au lieu où vous pouvez passer la nuit », si de plus il oublie d'invoquer Dieu avant de manger alors il dit : « Vous voilà arrivés au lieu où vous avez le gîte et le couvert » (Rapporté par Muslim)

4. Lire beaucoup de Coran à la maison

Selon Abu Mussa Al Ash'ari , le Messager de Dieu (saw) a dit : « L'image du croyant qui lit le Coran est celle de l'orange : son odeur est suave et sa saveur est suave. L'image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n'a pas d'odeur et elle est douce. L'image de l'hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer. L'image de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n'a pas d'odeur et son goût est amer. » (rapporté par Al Bukhari et Muslim)

Le Prophète (saw) a dit aussi : « Celui qui n'a rien du Coran dans son ventre est comme une maison en ruine » (rapporté par At-Tirmidhi)

5. S'interdire la musique en général, à la maison en particulier

Allah dit à Iblis : « Excite par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais leur des promesses. » (Sourate 17 Verset 64). Al Mujahid a dit : « La voix d'Iblis » c'est le chant.

En fait, lorsqu'Iblis pénètre dans une maison, il appelle sa cohorte de diables. Ces diables y sèment alors la désunion et la colère entre les gens. Si les habitants de cette maison s'adonnent au chant et aiment écouter la musique alors ces diables prennent cette maison pour demeure. Dans combien de maisons musulmanes, la musique a-t-elle remplacé la lecture du Coran ? Que Dieu nous préserve ! Quant à toi frère et soeur en Islam, nous te mettons en garde contre toute sorte de chant car c'est un poison pour le coeur !

6. Ne pas faire retentir de cloche ou de clochette à la maison

Le Prophète (saw) a dit : « La cloche est la flûte du diable » (Rapporté par Muslim). Abu Daoud rapporte aussi un hadith faible selon lequel le Prophète aurait dit : « Avec chaque cloche, il y a un diable ».

7. Ne pas employer d'ustensiles d'or ou d'argent

Le Prophète (saw) a dit : « Celui qui boit dans un récipient d'argent ne fait qu'avaler du feu de l'enfer dans son ventre. » (Rapporté par Al Bukhari)

8. Ne pas accrocher d'images ou de photos d'êtres animés aux murs, ne pas placer de statues, ne pas élever de chien à la maison

Le Prophète (saw) a dit : « Les anges n'entrent pas dans une maison où se trouve un chien ou une image » (Rapporté par Al Bukhari)

Ibn 'Abbas (ra) a dit : « Si tu dois dessiner absolument quelque chose que ce soit un arbre ou quelque chose d'inanimé »

Le Messager de Dieu (saw) a dit aussi, selon un hadith rapporté par Muslim : « Les anges n'entrent pas dans une maison où se trouve des statues ou des images »

9. Ne rien laisser chez soi qui ait une forme de croix

Al Bukhari et Abu Daoud ont rapporté un hadith transmis par 'Aicha (ra) selon lequel le Prophète (saw) ne laissait rien chez lui qui ait une forme de croix sans qu'il ne le détruise.

10. Faire des prières surérogatoires à la maison

Le Prophète (saw) a dit : « Ne faites pas de vos maisons des tombes, faites-y des prières » (Rapporté par Al Bukhari). Rappelons que certains utilisent, à tort, ce hadith pour justifier l'autorisation de faire ses prières obligatoires à la maison et non en groupe à la mosquée. Ceci est une erreur car il ne s'agit ici que des prières surérogatoires. D'ailleurs un autre hadith appuie cela. Le Prophète (saw) a dit : « O gens, priez chez vous ! Car la meilleure prière de l'homme est celle qui est faite chez lui hormis la prière obligatoire. » (Rapporté par Nassa'i)

11. Les propos doux et le sourire entre les habitants de la maison

Selon Jabir le Prophète (saw) a dit : « Iblis place son trône sur la mer. Puis il envoie ses armées à travers le monde. Celui de ses agents qui est le plus proche de lui est celui qui provoque la plus grande corruption. L'un d'eux vient et dit : « J'ai fait cela et cela ». Iblis lui répond : « Tu n'as rien fait ». Puis un autre arrive et rapporte : « Je ne l'ai pas quitter (l'homme) avant que de l'avoir fait divorcer de son épouse ». Iblis lui répond alors : « Oui, toi ! (tu as bien agi) » ». (Rapporté par Ahmad)

Il incombe à l'époux de se comporter de la meilleure manière avec sa famille. Il doit s'exprimer avec eux en usant de belles paroles jusqu'à ce que le Diable ne puisse plus semer la discorde entre eux car Allah (SWT) dit : « Et dis à mes serviteurs d'exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux » (Sourate 17 Verset 53).

La parole douce ouvre la poitrine et fait naître un soutien mutuel entre l'époux et son épouse et le Prophète (saw) dit à Djabir : « Pourquoi ne folâtres-tu avec ta jeune épouse qui te rendrait jeu pour jeu » (Rapporté par Al Bukhari)
pape-idi
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 82
Enregistré le: Sam Fév 03, 2007 10:21 pm

Messagepar Bathily Sempera » Mar Mai 29, 2007 12:37 am

Je pense quele chant est recommandé lors des occasions heureuses, afin de répandre la gaieté et de divertir les âmes. Cela est d’autant plus valable les jours de fêtes, de noces, de retour d’un absent, ainsi que lors des repas de mariage, des repas en l’honneur d’un nouveau-né et lors de la naissance du bébé.
Moi j'adore la musique, surtout le mbalakh :D
Bathily Sempéra, Roi du Gadjaga
Avatar de l’utilisateur
Bathily Sempera
Madi Kaama naabaxa
Madi Kaama naabaxa
 
Messages: 346
Enregistré le: Mar Mai 22, 2007 3:27 am

Suivante

Retourner vers Religions-Soninké

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités