Quelques Enseignements Instructifs

Poésie, Cinéma, Théatre, Littérature, etc.

Modérateurs: Moderatrices du Forum des Filles Soninkara, Moderateurs Soninkara

Quelques Enseignements Instructifs

Messagepar Moins Que Rien » Mer Déc 12, 2007 5:53 pm

Les trois tamis de Socrate


Un jour quelqu'un vient voir Socrate et lui dit:
- Ecoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.
- Arrête ! interrompit l'homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?
- Trois tamis ? dit l'autre, rempli d'étonnement.
- Oui mon bon ami: trois tamis. Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est celui de la vérité. As-tu contrôlé si tout ce que tu veux me raconter est vrai ?
- Non je l'ai entendu raconter et...
-Bien bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers le deuxième tamis. C'est celui de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me raconter, si ce n'est pas tout à fait vrai, est au moins quelque chose de bon ?
Hésitant, l'autre répondit:
- Non, ce n'est pas quelque chose de bon, au contraire...
- Hum dit le sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s'il est utile de me raconter ce que tu as envie de me dire...
- Utile ? Pas précisément...
- Eh bien ! dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l'oublier...


[font=Georgia]Apologue grec [/font]
Modifié en dernier par Moins Que Rien le Jeu Déc 13, 2007 3:17 pm, modifié 2 fois.
Ceux qui campent chaque jour plus loin du lieu de leur naissance,
Ceux qui tirent chaque jour leur barque sur d'autres rives,
Savent mieux chaque jour le cours des choses illisibles...

Saint-John Perse
Avatar de l’utilisateur
Moins Que Rien
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 163
Enregistré le: Mer Sep 06, 2006 9:04 am
Localisation: Paris
Sexe: Garçon

Quelques Enseignements Instructifs

Soninkara
 

Messagepar doudou » Jeu Déc 13, 2007 8:11 am

La médisance dans notre société soninké est devenue un sport national soninké. On tire sur tout ce qui bouge, qui fait feu. On invente pour porter préjudice à autrui et le discréditer aux yeus des autres intentionnellement.
Et pourtant en tant que musulman, allah a formellement interdit la médisance dans le coran.

« Ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? [Assurément non], vous en auriez horreur. Et craignez Allah... »

« Certes, Allah ordonne l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches, et Il interdit la turpitude, le blâmable et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. Tenez vos engagements pris au nom d’Allah, et ne vous déliez pas de vos serments une fois que vous les avez prononcés de façon formelle et alors que vous avez pris Allah comme garant de votre bonne foi. Allah sait ce que vous faites. »
Soro xooro diηa, Soke xooro koñore.
Soro xooro diηa, Selihe xooro manjare.
Soro xooro diηa, Yeliηe, xooro kardige.
Soro xooro diηa, Tumujo xooro boloone
Baañanke diηa, Taabonke diηa,
Woynanke diηa, Woytanke diηa,
Xirjonke diηa, Makkanke diηa
Avatar de l’utilisateur
doudou
Doudou
Doudou
 
Messages: 1409
Enregistré le: Ven Juil 21, 2006 5:26 pm
Localisation: Où serai-je ?...
Sexe: Garçon

Messagepar Moins Que Rien » Jeu Déc 13, 2007 1:37 pm

En effet, il n'y a rien de plus trivial qu'un médisant.
La devise de Socrate ( connais-toi toi meme ).
Socrate faisait semblant d'ignorer les contradictions dans lesquelles s'enferme celui auquel il s'adresse, pour mieux lui permettre de prendre conscience de ses erreurs de jugement.
Chacun peut ainsi atteindre une meilleur connaissance de soi.
Il est vrai que si on tenait plus notre langue sur les "ragots" et les "on dit" le monde en serait bien mieux .
Comme dirait l'autre, Puissent les trois tamis de Socrate nous éviter de servir de relais à ce qui risque trop souvent de perturber l'atmosphère de toute une famille,communauté...
Ceux qui campent chaque jour plus loin du lieu de leur naissance,
Ceux qui tirent chaque jour leur barque sur d'autres rives,
Savent mieux chaque jour le cours des choses illisibles...

Saint-John Perse
Avatar de l’utilisateur
Moins Que Rien
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 163
Enregistré le: Mer Sep 06, 2006 9:04 am
Localisation: Paris
Sexe: Garçon

Messagepar Salimata » Jeu Déc 13, 2007 8:03 pm

la langue est la source de la plupart de nos ennuis
Tout homme monogame est un polygame refoulé...
Avatar de l’utilisateur
Salimata
Safannan Xooré
Safannan Xooré
 
Messages: 910
Enregistré le: Lun Sep 10, 2007 2:24 am

Messagepar Moins Que Rien » Ven Déc 14, 2007 5:26 pm

Le combat intérieur


Un vieil homme Cherokee apprend la vie à son petit fils.

"Un combat a lieu à l'intérieur de moi, dit-il au garçon.

Un combat terrible entre deux loups.

L'un est mauvais : il est colère, envie, chagrin, regret, avidité,
arrogance, apitoiement sur soi-même, culpabilité, ressentiment,
infériorité, mensonges, vanité, supériorité et ego.


L'autre est bon : il est joie, paix, amour, espoir, sérénité,
humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité,
compassion et foi.

Le même combat a lieu en toi-même et à l'intérieur de tout le monde."

Le petit-fils réfléchit pendant une minute puis demanda à son grand
père :

"Quel sera le loup qui vaincra ?"


Le vieux Cherokee répondit simplement : "Celui que tu nourris."
Ceux qui campent chaque jour plus loin du lieu de leur naissance,
Ceux qui tirent chaque jour leur barque sur d'autres rives,
Savent mieux chaque jour le cours des choses illisibles...

Saint-John Perse
Avatar de l’utilisateur
Moins Que Rien
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 163
Enregistré le: Mer Sep 06, 2006 9:04 am
Localisation: Paris
Sexe: Garçon

Messagepar niouma » Ven Déc 14, 2007 5:34 pm

Ô Grand Esprit, dont j'entends la voix dans les vents et dont le souffle donne vie à toutes choses, écoute-moi.
Je viens vers toi comme l'un de tes nombreux enfants ; je suis faible... je suis petit... j'ai besoin de ta sagesse et de ta force.
Laisse-moi marcher dans la beauté, et fais que mes yeux aperçoivent toujours les rouges et pourpres couchers de soleil.
Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées, et rend mes oreilles fines pour qu'elles puissent entendre ta voix.
Fais-moi sage, de sorte que je puisse comprendre ce que u as enseigné à mon peuple et les leçons que tu as cachées dans chaque feuille et chaque rocher.
Je te demande force et sagesse, non pour être supérieur à mes frères, mais afin d'être capable de combattre mon plus grand ennemi, moi-même.
Fais que je sois toujours prêt à me présenter devant toi avec des mains propres et un regard droit.
Ainsi, lorsque ma vie s'éteindra comme s'éteint un coucher de soleil, mon esprit pourra venir à toi sans honte.


Prière indienne ojibwa.
Avatar de l’utilisateur
niouma
Madi Kaama naabaxa
Madi Kaama naabaxa
 
Messages: 386
Enregistré le: Ven Nov 17, 2006 3:57 pm

Messagepar Moins Que Rien » Ven Déc 14, 2007 6:05 pm

niouma a écrit:
Je te demande force et sagesse, non pour être supérieur à mes frères, mais afin d'être capable de combattre mon plus grand ennemi, moi-même.


Prière indienne ojibwa.


En effet notre plus grand ennemi n'est autre que nous même...
Nous sommes à la fois bon et mauvais. Nous aimerions n’être que bon mais ce n’est pas dans la nature de l’homme et il nous faut vivre avec nos deux facettes.

L’important pour nous est alors d’être plus bon que mauvais, que la balance penche du bon côté.

"LE Combat Intérieur "ce conte, très facile à mémoriser, peut nous rappeler quotidiennement que la balance penchera du côté que nous aurons privilégié. Il nous enseigne que d’une journée de tristesse, c’est le quart d’heure de joie qu’il faut retenir et cultiver...
Ceux qui campent chaque jour plus loin du lieu de leur naissance,
Ceux qui tirent chaque jour leur barque sur d'autres rives,
Savent mieux chaque jour le cours des choses illisibles...

Saint-John Perse
Avatar de l’utilisateur
Moins Que Rien
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 163
Enregistré le: Mer Sep 06, 2006 9:04 am
Localisation: Paris
Sexe: Garçon

Messagepar niouma » Ven Déc 14, 2007 6:32 pm

Sagesse Indienne


Qu'est-ce que la vie?

C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit.

C'est le souffle d'un bison en hiver.

C'est la petite ombre qui court dans l'herbe et se perd au coucher du soleil.

Crowford, chef Blackfeet (1821 - 1890) - Tiré du livre "Paroles Indiennes" (Albin Michel)
Avatar de l’utilisateur
niouma
Madi Kaama naabaxa
Madi Kaama naabaxa
 
Messages: 386
Enregistré le: Ven Nov 17, 2006 3:57 pm

Messagepar Mamadou Lamine Dramé » Lun Fév 18, 2008 11:35 pm

Travaillez dans ce monde comme si vous vivrez éternellement,

Et adorez Dieu comme si vous mourrez demain.


Mouhammad (paix et Salut sur lui)
Mamadou Lamine Dramé - Dramé Fadiga - Dramé Kandji Missaané. Résistant Soninké
Fierté des Soninké
Avatar de l’utilisateur
Mamadou Lamine Dramé
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 110
Enregistré le: Mar Jan 22, 2008 12:24 am

Messagepar Khadija » Mar Fév 19, 2008 12:06 am

J'avais 20 ans...

Je suis jeune, j'aime la vie, ma famille, mes amis...
Je me lève le matin et c'est à chaque fois pareil...Je me dirige vers la salle de bain, je me lave, m'habille, prépare mon sac et sort de la maison. Arrivé à l'école, je dis bonjour à mes amis, leur raconte mon weekend, mes sorties,...
La semaine finie, le weekend arrive je prépare quelques plans avec mes amis: on va boire un verre (jamais d'alcool), on se fait un petit ciné, on traine dans les rues, mais on ne fait rien de mal...Enfin c'était ce que je pensais jusqu'à maintenant.
On se disait Dieu merci on ne fume, pas on ne boit pas, on n'a rien à se reprocher!
Les semaines, les mois passent et je me lasse de ma vie: toujours la même chose, je ne suis pas satisfait, je cherche quelques chose MAIS QUOI???

Ah oui j'ai oublié de vous dire: je suis marocain et j'ai grandi dans une famille où mes parents nous ont enseigné les principes de l'islam.

J'ai 20 ans et je me demande ce que je vais faire de ma vie, oui les études je les réussies bien, mais ça ne me suffit pas. Il me manque quelque chose MAIS QUOI???

Un dimanche matin, lendemain d'une soirée entre amis, je me lève et je suis dégouté. Je vais dans la salle de bain, je croise mon père il me dit "Salam Alaykom mon fils" je lui réponds un petit "Salam" et je me déteste dans des moments pareils! ! !
Ce dimanche à 13h40 je vois mon père se lever du salon avec ma mère, ils sortent les tapis de prière et commence à prier... Je les regardes comme un idiot et je me pose des questions...

Le soir j'enfile mon training Accoste et je sors zoner avec mes potes, mon père m'appelle et me dit : "Alors wildi, c'est quand que tu vas arrêter tout ça?" Je me dis mais de quoi il me parle celui là?! je lui dis " Ha papa, ça va c'est bon je fais rien de mal! Ne me prends pas la tête!!"... Et tout ça je le dis en criant...
Je sors de la maison en clappant la porte, je marche dans les rues comme une furie, je traverse la route... et là...j'ai loupé la voiture qui venait à du 90 Km/h...
Pleins de questions arrivent, je suis perdu, je ne sens plus mes jambes, je ne vois plus rien, je sens que je commence à partir... et là je crie "Papaaa".
Je ne pense qu'à une chose et pourtant... Pourquoi je me suis emballé sur mon père? Pourquoi sur lui alors qu'il me rappelait à l'ordre? Moi qui sois disant ne me reprochait rien du tout... Moi qui était "clean"...

J'avais 20 ans et aucune prière je n'ai faite... J'avais 20 ans et sur mon père je criais...J'avais 20 ans et sur moi on priait...

Chers frères, chères sœurs, priez avant qu'on ne prie sur vous...
Khadija
Modos
Modos
 
Messages: 1282
Enregistré le: Sam Jan 19, 2008 2:55 pm
Sexe: Fille

Suivante

Retourner vers Poésie, Cinéma, Théatre, Littérature, etc.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités