Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara

KANKAN (Kanghé) MOUSSA, L’homme le plus riche de l’HISTOIRE

Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara
kankan-moussa

Tout le monde sait plus ou moins qui sont les hommes les plus riches du monde… Lorsqu’on se penche sur l’histoire de l’humanité, le classement en est tout autre, et pour le moins surprenant comme le révèle le site Celebrity Networth ! Qui connaît en effet Musa I du Mali, également appelé Mansa Musa ?

Pas grand monde et pourtant ce roi qui a gouverné l’Afrique de l’Ouest au 14e siècle a été nommé la personne la plus riche de tous les temps dans une nouvelle liste ajustée à l’inflation des vingt-cinq plus grosses fortunes de l’histoire. Cet homme né en 1280, qui régnait sur les actuels Ghana, et Mali, était à la tête d’une fortune estimée à 400 milliards de dollars à sa mort en 1337.

L’avare, sa fille et le mendiant, Partie 2

Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara
banna-baqiile-riche-avare

Le riche homme qui était aussi , après avoir coupé la main droite de sa fille, la soigna jusqu’à ce qu’elle guérisse. Il continua à se complaire dans cette situation. Il était riche, immensément riche. Mais il n’avait aucune envie de partager même une infime partie de son immense richesse. Il avait oublié que si Dieu avait été aussi que lui, qui profiterait de Son immense fortune?

Banna baxilen da lemmen kitten kutu ma seganan tonbe. A da jaara ma kitten ga selleene. I toqo kunduŋa qa Allah ke ni liŋa. A keña baqiile timante. An ta sadaqa bagandini, a naabure ke mexinte ñaani. A mungu nanti allah ken gaña baqiile, a na ko xa kuunu ? A ma sere saara, lemen ta maqa.

L’avare, sa fille et le mendiant, Partie 1

Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara
avara-riche

Conseils donnés par la mère de à son fils dans le roman :

 

 

«Ne soit jamais . Fais l’aumône autant que tu le pourras, mais fais-la aux malheureux, plutôt qu’aux petits marabouts ambulants. Rends le plus de service que tu pourras et demandes-en le moins possible. Fais-le sans orgueil et ne soit jamais ingrat ni envers Dieu, ni envers les hommes.»

C’est l’histoire d’un homme très riche (c’est surement un ) mais d’une avarice incommensurable. Cet homme n’a qu’une seule fille dont la beauté est sujet de louange dans tout le pays. Autant le père est avare et sans coeur, autant sa fille est d’une très grande bonté. Quand un vient demander l’aumône, le riche homme le chasse. Sa fille n’eut de cesse de le raisonner mais cet homme est avare jusque dans l’os.

Kodié dans le Diafounou: le château d’eau de la discorde

Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara
cercle-yelimane-kodie-diafounou-205x170

Après le cri de cœur de l’Association des Ressortissants de dans le cercle de Yelimané, c’est au tour des élus de Kayes en général et du député Ahamada Soukouna en particulier de s’opposer à l’arrêt de la Cour d’Appel de Kayes demandant la démolition d’un forage de plus de 27 m3 et d’une valeur de 300 millions FCFA dans le village de .

En effet,  la Cour d’Appel de Kayes statuant le 18 mars 2015 en matière civile a ordonné  la destruction des tuyaux de canalisation et bornes fontaines d’un château d’eau construit par l’ à la demande du Chef de village. Lequel était opposé à la construction de ce forage depuis le début de ses travaux pour des raisons de divergences communautaires entre son quartier et un autre quartier rival dont est issu celui qui a eu l’initiative de ce projet.

Les mamans de Maïmouna Doucouré

Vous êtes ici : Accueil de Portail Soninkara
Maimouna

TALENTS EN COURT. Avec son deuxième court-métrage Maman(s), Maïmouna Doucouré, 30 ans, aborde le bouleversement qu’est la polygamie à travers les yeux d’une enfant.

Elle nous retrouve après l’avant-première de son court-métrage Maman(s) à l’UGC Ciné Cité 19 de Paris, rayonnante d’avoir réuni près de 300 spectateurs et recueilli tout autant de réactions. Car avec Maman(s), présenté dans le cadre du dispositif Talents en Court initié par le CNC et l’Association des ami(e)s du Comedy Club, Maïmouna Doucouré savait qu’elle s’attaquait à un sujet tabou : celui de la polygamie, dans laquelle elle est « née » et dont elle s’est inspirée. «Pour moi c’est un film sur l’amour, sur l’interprétation qu’une petite fille se fait de l’amour à travers ses parents».

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522