La médecine Prophétique

Postulez les themes religieux dans ce forum

Modérateurs: Moderatrices du Forum des Filles Soninkara, Moderateurs Soninkara

La médecine Prophétique

Messagepar hadamarémé » Jeu Oct 25, 2007 11:59 pm

Salam! Le miel : Allah(SWT) a dit : " Il contient un remède pour les gens " S16 V69

Al Haba as-Sawda : D’après Abou Salama le Prophète :saws: a dit :
« Je vous recommande ces graines car elles sont un remède pour toute chose sauf la mort »
Rapporté par Boukhari et Mouslim.

Et encore d’innombrables aliments que le Prophète :saws: recommandait, et qu’il serait trop long d’énumérer ici. Mais je vous renvoient à Zad al Ma’ad de ibn al Qayim al Jawziya, volume 4: La médecine prophétique.
Maintiens le lien avec celui qui te fuit, sois bon avec celui qui t'a causé du tort, et dis la vérité même si elle est à ton détriment

L'opprobre n'est pas attaché à la personne insultée mais à celui qui se nourrit d'injures.

FRANCE= Force de Rapatriement des Africains Non Connus par l'Europe
Avatar de l’utilisateur
hadamarémé
Modos
Modos
 
Messages: 1461
Enregistré le: Dim Oct 15, 2006 6:21 pm
Sexe: Garçon

La médecine Prophétique

Soninkara
 

Messagepar hadamarémé » Ven Oct 26, 2007 12:11 am

Salam Les dattes!!!

Le Prophète a dit : Une maison où il n’y a pas de dattes est une maison dont les habitants sont affamés »
Rapporté par Ahmd, Mouslim, abou Dawoud, Tirmidhi, ibn Majah. Voir Sahih al Jami’ as-Saghir

Et dans une autre version :
« Une maison sans dattes est comme une maison dans laquelle il n’y a pas de vivres »
Rapporté par ibn Majah. Voir Sahih al Jami’as-Saghir.

‘Awra rapporte que ‘Aïcha disait : « Par Allah mon neveu, nous pouvions constater la nouvelle lune, puis la nouvelle lune puis la nouvelle lune, trois nouvelles lunes qui faisaient en somme deux mois et le feu ne s’allumait pas dans la maison du Messager d’Allah. Je dis alors : Mais ma tante de quoi viviez vous alors ? Elle dit: Des deux noires, les dattes et l’eau, sauf que le Messager d’Allah avait des voisins parmi les Ansars qui possédaient des bêtes et ils envoyaient de leur lait au Messager d’Allah et nous nous en abreuvions »
Rapporté par Boukhari et Mouslim. D’après Sa’d ibn abi Waqass le Prophète a dit :
« Celui qui déjeune le matin avec sept dattes de « al ‘Ajwa »,rien ne pourra lui nuire ce jour-là, ni poison et ni sorcellerie »
Rapporté par Boukhari (n°5768) et Mouslim (n°2047).

Cheikh ibn Bâz a dit dans le précepte de la religion sur la sorcellerie et la divination : « …al’Ajwa est une espèce de dattes qui poussent dans la ville de Médine, dont la forme est plus grande que le Sîhâni et d’une couleur plus sombre. Le Prophète la planta de sa main, ce qui lui donne des avantages grâce à la bénédiction des plantations du Prophète . Cette qualité n’est pas limité au temps du Prophète , mais les effets guérisseurs d’al ‘Ajwa continueront jusqu’au Jour de la Résurrection, le Prophète l’affirma de son vivant dans le Hadith de Sa’d ibn abi Waqass cité plus haut. Les effets guérisseurs dépassent ceux d’al ‘Ajwa et concernent toutes les dattes de Médine, c’est justement ce qui ressort du Hadith rapporté par Mouslim qui dit :
[ Celui qui déjeune le matin avec sept dattes] « de ce qui pousse au sein de Médine, »[ne sera pas affecté par le poison jusqu’au soir.]
Maintiens le lien avec celui qui te fuit, sois bon avec celui qui t'a causé du tort, et dis la vérité même si elle est à ton détriment

L'opprobre n'est pas attaché à la personne insultée mais à celui qui se nourrit d'injures.

FRANCE= Force de Rapatriement des Africains Non Connus par l'Europe
Avatar de l’utilisateur
hadamarémé
Modos
Modos
 
Messages: 1461
Enregistré le: Dim Oct 15, 2006 6:21 pm
Sexe: Garçon

Messagepar hadamarémé » Ven Oct 26, 2007 9:42 pm

Salam « Mettez-vous du noir ; car il renforce la vue et fait pousser les cils »[6].

Le henné :

‘Aïcha rapporte :« Une femme tendit un livre au Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- de derrière un rideau. Le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-attrapa alors sa (propre) main et dit : « Je ne sais s’il s’agit de la main d’une femme ou d’un homme ». Elle dit : c’est la main d’une femme. Il dit : « si tu étais une femme tu aurais changé la couleur de tes ongles »[7] ; c’est-à-dire avec du henné.
Maintiens le lien avec celui qui te fuit, sois bon avec celui qui t'a causé du tort, et dis la vérité même si elle est à ton détriment

L'opprobre n'est pas attaché à la personne insultée mais à celui qui se nourrit d'injures.

FRANCE= Force de Rapatriement des Africains Non Connus par l'Europe
Avatar de l’utilisateur
hadamarémé
Modos
Modos
 
Messages: 1461
Enregistré le: Dim Oct 15, 2006 6:21 pm
Sexe: Garçon

Messagepar hadamarémé » Ven Oct 26, 2007 9:49 pm

Salam Le parfum :

Ibn Al Qayyim dit :
« Comment le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- préservait sa santé par le parfum ?
Puisque la bonne odeur alimente l’âme et que l’âme est l’origine de la force et que la force s’accroît par le parfum. Il est alors utile au cerveau et au cœur et à tous les organes cachés. Et il réjouit le cœur, rend l’âme heureuse et joyeuse et c’est ce qu’il y a de plus bénéfique pour l’âme et ce qui est le plus en accord avec elle car il y a entre le parfum et l’âme bonne un lien très étroit. Le parfum faisait partie des choses de la Dounia préférée au plus bon des bons (c’est-à-dire le prophète) -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.
D’après Anas ibn Malik, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ne refusait pas le parfum[8].
D’après abou Sa’id al Khoudri, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« Les grandes ablutions le vendredi est obligatoire pour tout pubère [...]
et qu’il touche du parfum s’il en a »[9].
Le parfum a des particularités : Les anges l’aiment, les démons le fuient, car la chose préférée des démons est la mauvaise odeur ; ainsi les bonnes âmes aiment les bonnes odeurs. Et les âmes mauvaises aiment les mauvaises odeurs. Chaque âme penche vers ce qui lui convient. Donc les mauvaises (odeurs) conviennent aux mauvais, les mauvais conviennent aux mauvaises (odeurs). Et les bonnes (odeurs) conviennent aux bons ; et les bons conviennent aux bonnes (odeurs). Et ces termes s’ils qualifient les hommes et les femmes, ils désignent également les actes, les paroles, la nourriture, les boissons, les vêtements et les parfums »[10].
Maintiens le lien avec celui qui te fuit, sois bon avec celui qui t'a causé du tort, et dis la vérité même si elle est à ton détriment

L'opprobre n'est pas attaché à la personne insultée mais à celui qui se nourrit d'injures.

FRANCE= Force de Rapatriement des Africains Non Connus par l'Europe
Avatar de l’utilisateur
hadamarémé
Modos
Modos
 
Messages: 1461
Enregistré le: Dim Oct 15, 2006 6:21 pm
Sexe: Garçon

Messagepar makhou313 » Mar Nov 20, 2007 5:36 pm

La HIJAMA ou GADJI en wolof

La Hijama: "les verres a ventouses et l'encens indien"

Le messager d Allah dit: "Les meilleurs traitements de maladies que vous pouvez utiliser sont les verres a ventouses et l encens indien" hadith Boukhari 1967.

La HIJAMA: est une medecine prophetique sahih qu' on extrait le mauvais sang derriere le dos a l aide de verres a ventouses.


La "hijama" dont l'appellation en arabe provient du mot "hajm" sucer, absorber, aspirer, extraire a été longtemps pratiqué par nos coiffeurs à la place "hajamine du temps où ils ont été de véritables "hajam" extracteur de sang et "tahar" praticien de circoncision et non "hallak". coiffeur se consacrant exclusivement à la coupe de cheveux.

C'est une technique ancestrale datant de l'époque pharaonique qui consiste à soulager le patient du mauvais sang agglutiné au dos entravant la circulation ce qui peut engendrer de nombreuses maladies.

Le Prophète Mohamed psl recommanda de nombreuses fois la pratique de cette thérapeutique aux musulmans.

De nos jours peut être par négligence ou simple abandon à cause du progrès de la médecine, les règles d'extraction du sang ont été graduellement oubliées et perdues.

Il y a aussi le fait que des gens mal intentionnés ont refilé beaucoup de mensonges qui ont poussé les gens à s'abstenir de l'utiliser .

Le récit de Jâbir ibn Abd-Allah ras : D'après `Asim ibn `Umar ibn Qutâda, Jâbir ibn `Abd-Allah alla voir Al-Muqanna` qui était malade et lui dit: "Je ne te quitte pas, avant que tu te fasses appliquer des saignées, car j'ai entendu l'Envoyé d'Allah dire que cela consiste un remède". Muslim

Anas ibn Mâlik, interrogé au sujet du salaire des ventouses, répondit: "L'Envoyé d'Allah se fit mettre des ventouses par 'Abû Tayba et lui donna pour salaire deux sâ` de nourriture, ordonna à ses maîtres de diminuer la redevance qu'ils exigeaient de lui et dit: "Le remède le plus approprié, c'est l'application des ventouses, ou c'est votre meilleur remède". Muslim

D'après Ibn `Abbâs le Prophète fit une saignée, alors qu'il était en état de sacralisation. Muslim


Selon Imam souyouty , il le rapporte dans son livre AlDjaami' Assaghir et il dit Hassan Chaykh Al Albany en veriffiant les hadiths qui se trouve dans ce livre la Al Djaami' dit que ce hadith est Sahih authentique il le dit clairement dans Sahih Al Djaami le prophete a dit :à chaque fois que je passais la nuit de mon ascension nocturne par un groupe d'anges , ils me disaient , Fais la hidjaama Oh Mohammad

et dans une autre naration :a chaque fois que je passais la nuit de mon ascension nocturne par un groupe d'anges , ils me disaient : Conseil à ta communauté La Hdjaama Oh Mohammad .

le hadith on le trouve aussi chez Ibn Maadjah celon Anas Ibn Maalik , et aussi chez Attirmidhi dans ses sounane Celon Ibn Mass'oud ..


Voir sur ce Vidéo comment on l'applique http://abouishac.free.fr/Divers/hijama.WMV

Elles sont pratiquées 17, 19 et 21 de chaque mois date hijri,
makhou313
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 83
Enregistré le: Lun Nov 19, 2007 10:26 am

Messagepar fofana » Mar Nov 20, 2007 5:43 pm

La "hijama" dont l'appellation en arabe provient du mot "hajm" sucer, absorber, aspirer, extraire a été longtemps pratiqué par nos coiffeurs à la place "hajamine du temps où ils ont été de véritables "hajam" extracteur de sang et "tahar" praticien de circoncision et non "hallak". coiffeur se consacrant exclusivement à la coupe de cheveux.

moi j'avais vu souvent ça. c'est surtout les maures qui pratiquent ça. ils se servent des verres de ataya (thé). ils mettent du papier en flamme dans le verre et le place sur la zone. la combussion va exercer une pression qui tirera la peau. apres ils massent. ils parait k ça fait du bien
Foo Fana ... Le premier de toute chose.
Avatar de l’utilisateur
fofana
Madi Kaama naabaxa
Madi Kaama naabaxa
 
Messages: 318
Enregistré le: Mer Jan 10, 2007 4:49 am
Sexe: Garçon

Messagepar makhou313 » Jeu Nov 22, 2007 12:04 am

La graine de la trigonelle ou HOULBA en arabe et en wolof

Il est appelé : fenugrec, sénégré, trigonelle, herbe grec., Trigonella foenum-graecum .
en anglais fenugreek. Et Methi chez les indiens

Le Fenugrec est une plante aux feuilles vertes à 3 folioles, les fleurs sont petites et blanchâtres. Les graines sont contenues dans une longue gousse. On trouve le fenugrec sur le pourtour méditerranéen et dans les champs rocailleux. Elle est appréciée depuis l’Antiquité ; les égyptiens la cultivaient déjà.

Le fenugrec ou methi est un des ingrédients très souvent utilisés dans la cuisine indienne. Les feuilles sont peu amer lorsque celles-ci sont jeunes et tendres, elles sont alors ajoutées aux curry et parathas.
Les graines sont réduites en poudre et ajoutées aux marinades et curry.


Le graines sont fortifiantes et amaigrissante utilisées pour soigner le cancer, les diarrhées, la fièvre, les gastralgies, le rhume, l’angine, conjonctivites, abcès, furoncles. Les sommités fleuries soignent le panari

Traitement de l'anorexie, constipation, hémorroïdes, affection de la matrice, toux, maux de dents, anémie, diarrhée, mal de poitrine, troubles intestinaux, maladies, broncho-pulmonaires, angine, gale, indigestion, fièvre, fractures. Le fenugrec a aussi des propriétés, purgative, galactagogues, fébrifuges, fortifiantes, sédatives des douleurs d'accouchement et aphrodisiaque

Le fenugrec est utilisé aussi dans le traitement des plaies, gangrènes, diarrhées, maigrisse, acné, déshydratation, anémie, bronchite, rhumatismes, maux d'estomac, hypertension artérielle, constipation, agalacties, jaunisse, cette plante est administrée aussi comme fortifiantes après l'accouchement
Le Fenugrec ouvre l’appétit et a une action reconstituante par sa richesse en minéraux fer, soufre, phosphore .
Il donne du tonus aux convalescents et aux personnes fatiguées.
Il stimule le pancréas et est apprécié en cas de diabète léger de type 2 un suivi médical régulier est indispensable chez le diabétique
Hypolipémiant favorise la baisse du cholestérol sanguin .
Il est aussi très appécié des sportifs permet la prise de poids tout en faisant baisser la masse grasse .



- Tonique général, re minéralisant dans les états d'asthénie ;
- stimule les fonctions nutritives en cas de dénutrition, maigreur et peau dépourvue de fermeté ;
- favorise l'érythropoïèse en cas d'anémie ;
- est anti-inflammatoire en usage externe, et cataplasme contre la cellulite.
Le Fenugrec en graine renferme de la choline, de la lécithine, des nucléoprotéines riches en phosphore et en fer organique.
Les feuilles sont riches en vitamines, minéraux, fer et calcium.



Une Infusion à froid. Faire macérer durant trois heures 500 mg de graines écrasées ou en poudre dans 150 ml d'eau froide, filtrer et, si désiré, ajouter un peu de miel pour atténuer l'amertume. Boire jusqu'à 12 tasses par jour pour stimuler de l'appétit
Une Simple cuillérée de graines aide à la digestion ou à lutter contre les flatulences.
Un bain. Mélanger 50 g de graines en poudre à 250 ml d'eau et diluer cette préparation dans l'eau de la baignoire pour atténuer des inflammations cutanées.
Un cataplasme. Mélanger 50 g de graines en poudre à 1 litre d'eau chaude. Grâce à la nature mucilagineuse des graines, une pâte se formera en peu de temps. Appliquer en cataplasme sur les parties affectées inflammation cutanées .

les graines de la trigonelle préparer avec de l'eau devient un sirop médical luxatif pour le gorge , les poumons et le ventre.
il calme les taux, l'asthme et les difficultés respiratoires.
les graines de trigonelle sont préconisées aussi pour combattre les gaz, les sécrétions bronchiques, les intestins et les hémorroïdes

l'utilisation de cette décoction les graines de trigonelle avec l'eau rend lisses les cheveux et enléve les crasses, il stimile le désir sexuel s'il est préparé avec le riz au lait .
makhou313
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 83
Enregistré le: Lun Nov 19, 2007 10:26 am

Messagepar makhou313 » Jeu Nov 22, 2007 12:10 am

Allah (soubhanaho) a envoyé Muhammad (sas) porteur d’une religion qui s’intéresse à tous les aspects de la vie. a ce propos, Abou Dharr (ra) dit : « Du vivant du Messager d’Allah sas il n’y avait pas dans le ciel un seul oiseau au sujet duquel il ne nous ai pas appris des connaissances » rapporté par Ahmad .

L’objectif de l’Islam est de satisfaire les besoins des gens dans toutes les affaires de leur vie

les enseignements véhiculés par la Sunna complètent le Coran. Aussi Sunna et Coran constituent les deux principales sources de législation pour les Musulmans.

Le Prophète (sas) nous a expliqué qu’Allah a mis en place un remède pour toute maladie. Abou Hourayra (ra) rapporte que le Prophète (sas) a dit : « Allah a mis en place un remède pour toute maladie qu’Il a créée » rapporté par Al-Boukhari .

En effet, le Coran n’est pas un livre de médecine ou de géographie ou de géologie, comme certains musulmans s’amusent à le proclamer devant les Occidentaux. Ce n’est qu’un livre destiné à guider les hommes. Le plus grand aspect de son caractère miraculeux réside dans son éloquence et dans la force de ses sens. C’est là la source de son caractère inimitable. Allah l’a révélé à Son Prophète (sas) à une époque où l’éloquence avait atteint sa perfection. C’est alors que le livre vint s’imposer aux plus éloquents dans leur propre domaine afin de leur montrer qu’il provenait d’Allah.

Ceci n’est ni étonnant ni nouveau dans la religion. Les miracles de Moussa (sas) consistant dans le bâton et la main ressemblaient aux pratiques magiques de son temps. Les miracles de Insa ibn mariam (sas) consistant à ressusciter des morts et à guérir des sourds-muets et des lèpres ressemblaient aux pratiques que son peuple maîtrisait à la perfection puisque la médecine s’était développée chez eux.

C’est pour cela que nous disons que l’aspect le plus important du Coran consiste dans sa parfaite éloquence. Cela devient de plus en plus évident pour les savants grâce à leur réflexion et la méditation sur les versets du Coran…

Ceci ne signifie point qu’on ne trouve pas d’autres choses dans le Coran. Bien au contraire, Allah y a placé des versets relatifs à la constitution du corps humain, à l’évolution de sa formation et à d’autres manifestations naturelles, etc.

le saint Coran, est, en effet, un remède pour les croyants ; le remède s’applique aussi bien au corps qu’aux cœurs l’esprit . Allah y affirme clairement que le miel est un remède pour les gens. Il y parle encore de la nécessité de préserver la santé et de se prémunir contre les maladies. Si quelqu’un dit que le Coran a évoqué beaucoup de médicaments dans ce sens, il a raison. S’il entend autre chose, il a tort. Bien plus, de tels propos relèvent de l’exagération de certains musulmans. Le Coran n’est point un livre de médecine. On a découvert des maladies qui n’existaient pas jadis, comment pouvait-on leur trouver un remède avant son existence ?

Voici des versets qui indiquent que le Coran est un remède. Allah dit : «Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu' accroître la perdition des injustes. » Coran, 17 : 82 .
makhou313
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 83
Enregistré le: Lun Nov 19, 2007 10:26 am

Messagepar makhou313 » Jeu Nov 22, 2007 12:11 am

Ibn Qayyim (ra) a dit : « Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison. » Coran, 17 :82 .
Le particule « min » employé dans le verset a un sens partitif et vise à indiquer l’espèce. Allah dit encore : «Ô gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. » Coran, 10 : 57 .

Le Coran est un remède parfait pour toutes les maladies du corps et du cœur morales et spirituelles ; les maladies d’ici-bas et celles de l’au-delà. Mais tout le monde n’est pas apte à en tirer profit. Si le patient sait bien en faire un usage curatif correct en l’employant avec une foi fondée sur un conviction profonde et avec le respect des conditions d’utilisation, sa maladie ne lui résistera jamais.

Comment les maladies pourraient-elles résister à la parole du Maître de la terre et des cieux qui, révélée sur les montagnes les pulvériserait ? Cette parole qui, jetée sur terre, la réduirait en morceaux ! ? ».

Il n’existe pas une seule des maladies du corps et du cœur morales et spirituelles dont le Coran ne montre pas le remède, l’étiologie et les moyens de prévention ; ces indices ne sont accessibles qu’à celui à qui Allah a donnée une bonne compréhension de son livre. Voir Zadoul M’aad .

:arrow: Le Coran comporte un remède pour les âmes et les esprits. Celui qui l’applique correctement se débarrasse des affections et des maladies. Le Coran est de ce fait un remède qui soigne beaucoup de maladies.

Ibn Qayyim (ra) a dit : « D’autres ainsi que nous-mêmes avons mené beaucoup d’expériences dans ce domaine et nous avons constaté des effets supérieurs à ceux des médicaments naturels. Bien plus, comparés au remède coranique, ces médicaments deviennent comme ce que les médecins considèrent comme élémentaire. Ceci est conforme à la loi tracée par la sagesse divine et n’y échappe pas. Mais la diversité réside dans les moyens. Quand le cœur est en contact avec le Maître des mondes, le Créateur de la maladie et du remède ; Celui qui domine la nature et la gère selon Sa volonté, il le cœur peut disposer de remèdes autres que ceux laissés au cœur éloigné et détourné d’Allah. Il est connu que, quand les âmes et les corps deviennent forts, quand la nature maintient intacte sa force, les deux parties la nature et l’homme s’entraident pour repousser la maladie et la dominer.

Comment nier qu’une personne dotée d’une nature forte et d’une âme solide et joyeuse en raison de sa proximité de son Créateur, de sa familiarité avec Lui, de Son amour pour Lui, de la jouissance qu’elle tire de Son souvenir, de l’orientation totale de ses forces vers Lui, de Sa constante sollicitation de Son assistance et de sa confiance en Lui…

Comment contester dis-je que ces éléments constituent pour une telle personne les plus grands remèdes et lui permettent de repousser complètement la douleur ? Seul le plus ignorant des hommes, celui qui se trouve derrière la barrière la plus épaisse, celui qui possède l’âme la plus alourdie, le plus éloigné d’Allah et de la réalité humaine, seul celui-là peut le contester
Voir Zadoul Maad
makhou313
Madi Kaama tuguné
Madi Kaama tuguné
 
Messages: 83
Enregistré le: Lun Nov 19, 2007 10:26 am

Messagepar Modou Mbacke » Jeu Nov 22, 2007 6:17 am

y a t il une différence entre la médecine des hopitaux et la médecine religieuse ?
Mbacke Bala Aïssa
Bientôt marié à Sanaa Lathan

Image
Avatar de l’utilisateur
Modou Mbacke
Madi Kaama
Madi Kaama
 
Messages: 2094
Enregistré le: Jeu Jan 04, 2007 7:03 pm
Localisation: Canada
Sexe: Garçon

Suivante

Retourner vers Religions-Soninké

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités