Tiébilé Dramé dans la région de Kayes : « nous pouvons mettre en place un autre Mali sans prendre des armes”

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le projet de société du candidat Tiébilé Dramé répond aux aspirations profondes des populations du Ouagadou, du Guidimaka et du qui ont décidé de voter pour lui le 29 avril prochain.
Au cours de cette dernière semaine de la campagne présidentielle, le candidat Tiébilé Dramé a été reçu par les populations des territoires du Ouagadou, du Guidimaka et du Diafounou fortement peuplés de , mais aussi de maures, de Bamabaras et de peuls.

Ces populations qui vivent essentiellement de l’agriculture, de l’élevage, du commerce, mais essentiellement des revenus de l’émigration ont décidé de voter pour le candidat Tiébilé Dramé dont le projet de société répond à leurs aspirations profondes.

Le candidat du Parena, après avoir drainé une marrée humaine à Goumbou, Mourdia et surtout à Nara au cœur du Ouagadou, a tenu un meeting à Kayes dans le stade Bassi Coulibaly qui a été pris d’assaut par les militants du Parena et du FDR.

Les organisateurs ont tenu à préciser : « ces militants qui sont là, à part quelques amis venus de Samé, sont tous de la ville de Kayes, soient six quartiers ». Il s’agissait d’apporter une nuance quand on sait que certains candidats se déplacent avec des centaines de personnes qui à elles seules peuvent constituer une foule sur le lieu du meeting. C’était le cas du candidat ATT qui s’est rendu à Kayes avec plusieurs dizaines de 4 X 4 et de cars remplis de courtisans.

Selon le représentant de la fédération du Parena à Kayes, Mamaye Doukouré, malgré la volonté du camp présidentiel de tricher lors des élections, la victoire est certaine et le changement sera opéré. Il a stigmatisé les partis membres de l’ADP pour avoir été incapables de présenter un candidat propre et de soutenir ATT qui n’a même pas confiance en eux.

Il a invité les Kayésiens à retirer leurs cartes pour donner la victoire au candidat du changement, Tiébilé Dramé. Il a critiqué la mauvaise gestion faite de l’exploitation minière du Mali qui ne profite pas aux localités des mines comme cela se devait par la construction des infrastructures profitables aux communautés.

Le représentant de la coordination du Front pour la Démocratie et la République (FDR) a exprimé sa détermination à faire gagner l’opposition à Kayes. La représentante des femmes du Parena a déploré la corvée des femmes dans la région de Kayes, à la recherche de l’eau de boisson, y compris dans les zones minières comme Sadiola. « Les femmes souffrent », a-t-elle dit.

A Kayes, le candidat Tiébilé Dramé a lancé un appel pressant à l’administration et à l’armée qui doivent rester en dehors du champ politique. « Si chaque candidat doit avoir sa tendance dans l’armée, aurons-nous une armée nationale ? », s’est-il demandé. Selon lui, ceux qui sont en train de faire représenter le Mouvement citoyen dans l’armée seront responsables de la situation qu’ils vont créer au Mali.

ATT a fait de son mieux mais il a atteint ses limites et doit aller se reposer, selon Tiébilé Dramé. Comme dans toutes les villes et villages visités, le candidat est revenu sur ses propositions en matière d’école, de santé, d’accès à l’eau potable, d’exploitation minière, et des Maliens de l’extérieur.

« Nous pouvons mettre en place un autre Mali sans prendre des armes. Faisons partir le régime actuel par les urnes. Le Mali est un vieux pays qui est derrière tout le monde aujourd’hui. Levons-nous pour faire relever le Mali ». A l’unisson, toute la foule du meeting a entonné l’hymne national du Mali.

L’élection présidentielle française a occupé un centre d’intérêt dans la campagne de Tiébilé Dramé qui a souci du devenir de la diaspora malienne en France et en Europe. Il a invité les Maliens à élire un Président qui peut avoir une politique hardie de protection des Maliens de l’extérieur, un Président qui peut tenir tête à Nicolas Sarkozy si celui-ci arrivait à la magistrature suprême en France.

Face à l’injustice, l’inégalité et l’iniquité qui caractérisent le régime ATT à cause du quota accordé au Mouvement Citoyen dans les recrutements dans l’armée, dans la fonction publique, au niveau des logements sociaux et devant le cordon douanier, Tiébilé Dramé à lancé un appel aux militants de l’ADP à voter pour la réhabilitation des partis politiques et le relèvement du drapeau du Mali.

Après le meeting, la campagne s’est poursuivie jusqu’à l’extrême ouest de la région de Kayes à Ane avant de s’ébranler vers le Diafounou. La délégation de campagne a dormi la nuit du 23 au 24 avril à Komowulu (village du grand père de Tiébilé Dramé d’où il est parti pour Nioro du Sahel).

Le candidat Tiébilé Dramé en terrain connu, en compagnie de son camarade Kaourou Doucouré, député du Parena, de Djoum Kaba Sissoko, de Séga Diabaté et des responsables de la fédération ont traversé le Diafounou de Kamowoulou à en passant par Tambakara, Sampaka, Gory, Yanguiné et Sambakanou.

C’est à Komowoulou que le député de l’URD également de ce village a rendu visite dans la famille de Tiébilé Dramé. Les échanges ont eu lieu avec les communautés et se sont terminés par des accolades entre Tiébilé Dramé et Mamadou Hawa Diaby Gassama.

Boukary Daou
Source: Le Républicain
 

Posté   le 30 Apr 2007   par   doudou

Share.

About Author

Comments are closed.