Vous êtes ici : Portail Soninkara » Actualité » Commercialisation de l’arachide à Bakel : Le financement est là mais la production est faible

Commercialisation de l’arachide à Bakel : Le financement est là mais la production est faible

Bakel(Correspondance) – La campagne de commercialisation de l’arachide a effectivement démarré à date échue au niveau du département de , nous apprend-on de source sûre. Ainsi, sur les six points de collecte prévus, quatre ont reçu leur financement et, à cet effet, ont démarré les opérations. Il s’agit de Waly Babacar, Koulor, Innalah et Kothiary qui ont, à la date du 20 janvier dernier, respectivement, reçu un financement de 17 millions (pour chacun des points de collecte de Waly Babacar et Koulor), 11 900 000 et 2 millions de francs Cfa. Soit un financement global de 47 900 000 francs Cfa. Quant aux deux autres points de collecte (Nguidiwol et Naoudé), les opérateurs, du moins renseigne Mandian Waly, chef du service départemental du développement rural (Sddr) de , rien n’y a été prévu pour la collecte du fait, indique notre interlocuteur, de la faiblesse de la production arachidière dans cette zone.

Pour les fonds de caisse (ou reliquats), à la date du 20 janvier dernier, 2 500 000  francs étaient disponibles à Waly Babacar, 32 000 à Koulor, 2 500 000  à Innalah et 1 234 400  à Kothiary, confie M.Waly. Le patron du Sddr de Bakel précise qu’il n’y a donc pas à cet effet, de manque de financement encore moins de notes impayées depuis le début de la collecte.

En ce qui concerne les quantités collectées, toujours à la date du 20 dernier, 98,509 tonnes ont été collectées à Waly Babacar et totalement évacuées, 42,850 tonnes l’ont été à Koulor tandis qu’à Kothiary une quantité de 5,124 tonnes restent à évacuer. Ce qui fait dire qu’au niveau du département de Bakel, la campagne de commercialisation de l’arachide de cette année a véritablement démarré. Seulement, compte tenu de la faiblesse du niveau de la production dans le département, les achats se déroulent plutôt à un rythme très faible, se désole Mandian Waly. Sur le plan organisationnel, ‘les producteurs sont satisfaits du bon déroulement des opérations de collecte’, se félicite-t-il,.

ELH.Thiendella FALL
Walf Fadjri.sn

Posté   le 30 Jan 2007   par   doudou

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522