Vous êtes ici : Portail Soninkara » Actualité » Emigration-Usurpation d’identité: il vend les papiers français sa soeur à une autre

Emigration-Usurpation d’identité: il vend les papiers français sa soeur à une autre

passeport-francais

Accusé d’avoir vendu les papiers de sa sœur qu’elle a fait passer pour morte, un agent à la a été déféré au parquet en compagnie de la présumée usurpatrice.

En vacances au Sénégal depuis le 4 août dernier, la dame R. S risque de prolonger son séjour au pays contre son gré. Car, cette jeune mère vit en France depuis 2007 sous une fausse identité. Il s’agit de celle de Kh. O. . Le 1er décembre 2010, lorsqu’elle s’est rendue à l’ pour obtenir un passeport, grande est sa surprise lorsque les autorités consulaires lui font savoir que son identité était déjà utilisée par une autre personne vivant à Montreuil, en région parisienne. Intriguée, elle n’en croit pas ses oreilles et déclenche ses propres investigations.Patiente, ses recherches finissent par porter leurs fruits car récemment, elle découvre que l’usurpatrice de son identité vit à la Gueule Tapée et devait retourner en France la semaine dernière. Munie de ces informations, Mme Sakho porte plainte à la police de la Médina. Mais coup de théâtre : l’audition de la mise en cause débouche sur l’arrestation du grand frère de la plaignante, Mme Sakho elle-même. Dans sa déposition, R. Sakho a en effet confié aux enquêteurs que c’est bien le grand frère de la plaignante qui lui a vendu les papiers de sa sœur déclarée morte.

Revenant sur la façon dont elle a obtenu les papiers de la plaignante, R. Sakho explique qu’en 2007, elle avait effectué des démarches pour obtenir un passeport français d’autant que son père a la double nationalité. N’ayant pu obtenir le document recherché, elle s’est vu proposer de l’aide par S. Sakho. ‘’Il m’a proposé les papiers de sa petite sœur décédée depuis longtemps.’’

Désireuse de rejoindre son mari resté en France durant sept ans parce que ne disposant pas de papier, R. Sakho s’est donc fait faire une carte nationale d’identité avec l’extrait de naissance de Kh. O. Sakho. Avec la même identité, elle a pu se faire délivrer le fameux passeport. Et c’est le 9 août 2007 qu’elle s’envole pour la France où elle a eu deux enfants déclarés au nom de Kh. O. Sakho.

Si elle a confié que son époux a déboursé 4 000 euros (environ 2,6 millions francs Cfa) pour l’achat des documents, son acolyte a allégué lui n’avoir encaissé que 3 200 euros (un peu plus de 2 millions Cfa). S. Sakho à qui revient la garde des documents de ses frangins, a confié avoir vendu ceux de sa petite sœur pour régler ses soucis d’argent car sa famille traversait des difficultés financières et que lui-même avait des soucis d’argent.

Fort de ces aveux, le parquet les a tous deux déféré vendredi dernier pour usurpation d’identité et faux et usage de faux et complicité d’usurpation d’identité.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522