Mali: Plan de Sécurité alimentaire de la commune rurale de Diongaga au Diafounou

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mali: Plan de Sécurité alimentaire de la commune rurale de Diongaga au DiafounouI – CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le secteur agricole de la commune rurale de à l’instar du secteur agricole malien a connu une croissance au cours des quinze dernières années. Malgré cette performance de la production agricole, bon nombre de personnes souffrent de la sous alimentation. La diversification dans l’alimentation est limitée dans la commune.
Au Mali, les pauvres vivent essentiellement en milieu rural. En plus de ces pauvres ruraux, la conjoncture économique défavorable dans la commune limite l’accès de la population à la nourriture.
Les causes de l’insécurité alimentaire dans la commune sont nombreuses entre autres on peut citer : les calamités naturelles à savoir les déprédateurs, les sécheresses ponctuelles ; la pauvreté et les maladies comme le paludisme etc.
C’est compte tenu de tous ces facteurs que la commune de Diafounou Diongaga pour assurer la sécurité alimentaire de la population a décidé d’élaborer son plan de sécurité alimentaire.
L’objectif visé à travers cette activité c’est de doter la commune d’un instrument de planification et de négociation afin d’assurer la sécurité alimentaire dans la commune.

II – METHODOLOGIE

• Formation des Responsables
Le processus d’élaboration du Plan de Sécurité Alimentaire a commencé par la formation pendant 72 heures des élus locaux, des représentants des associations de jeunes et de femmes à dans la salle Madioké DIARRA de la maison de l’amitié. Les thèmes ont porté sur :

  • – la définition du concept de sécurité alimentaire,
  • – les piliers de la sécurité alimentaire à savoir : la disponibilité des aliments, l’accès aux aliments, l’utilisation des aliments et la stabilité dans l’approvisionnement,
  • – les étapes d’élaboration du plan de sécurité alimentaire.

Un atelier de planification a réunit pendant deux jours tous les conseillers communaux, les représentants des Chefs de village, des associations de femmes et de jeunes pour discuter des problèmes / contraintes des solutions liées à la sécurité alimentaire dans la commune.
Le conseil communal, après de larges explications du document dont il a participé d’ailleurs à l’élaboration a adopté le présent plan.

III  – APERCU SUR LA COMMUNE

1. Aperçu historique : La Commune de Diongaga est née avec l’avènement de la décentralisation en République du Mali qui a vu l’éclatement de l’ex arrondissement de Tambacara en quatre communes rurales. Elle est composée de huit villages avec Diongaga comme chef lieu de Commune.
L’histoire de la Commune de Soumpou se confond avec celle de la zone socio culturelle du Guidimé.

2. Situation géographique : La commune de Diafounou Diongaga est située à 40 Km sur la route régionale Kayes – Yélimané à l’extrême nord – ouest du cercle.
Elle est composée de 8 villages : Diongaga , , , , , , , A. Dian
3. Organisation administrative : Comme toutes les autres communes, elle est administrée par un conseil communal (11 membres), elle a regroupé les 8 villages de l’ex arrondissement de Tambacara pour ce faire elle a comme conseiller administratif et juridique le Sous Préfet de Tambacara.

IV –  SITUATION DE REFERENCE

1. Caractéristiques physiques : La commune de Diafounou Diongaga est une vaste plaine, sa végétation appartient à celle de la savane herbeuse. Son climat est chaud et sec avec une saison pluvieuse de Juin à octobre et une saison sèche de Novembre à Mai avec les températures variant entre 15 et 45°c selon les saisons. Les pluviométries varient entre 350 à 450 mm selon les années.
2. Caractéristiques démographiques et sociales : La population totale (répartition par village). La population de la commune est estimée en 2005 à 8 472 habitants dont 4 428 femmes et 4 044 hommes. Soit une population de 52% de femmes contre 48% d’hommes.
Cette population est fortement marquée par l’émigration des bras valides vers les pays de l’Europe, d’Asie, d’Amérique et de l’Afrique centrale.
Les principales ethnies et leurs occupations traditionnelles
La commune de Diafounou Diongaga a une population composée sédentaire et de nomade. Cette population est homogène par village.
Elle est composée de 99% de Sarakolés. Les villages sont dirigés par un chef de village et un conseil de village, et sont composés de grandes concessions à l’intérieure desquelles nous avons plusieurs familles de même lignée parentale.
La société est beaucoup plus hiérarchisée avec les nobles, les esclaves et les hommes de caste chacun respecte son rang social, les us et les coutumes sont encore en faveur :

  • – du mariage précoce des filles,
  • – de l’excision,
  • – du lévirat,
  • – du sororat.

La religion dominante est l’Islam.
3. Caractéristiques économiques :
L’agriculture : elle est pratiquée dans les bas fonds et concerne surtout les céréales sèches (sorgho, maïs, arachide) etc.
L’élevage : elle est pratiquée dans la commune. L’élevage de prestige.

La pêche : elle est peu pratiquée dans la commune.

Le commerce est très développé dans la commune. Les échanges se font avec les communes voisines et Tanaha (un comptoir Mauritanien).
L’artisanat : il est pratiqué par les cordonniers, les forgerons et quelques potiers.

Posté   le 08 Nov 2007   par   Fatou, une

Share.

About Author

Comments are closed.