Vous êtes ici : Portail Soninkara » La Société » Coutûmes et Traditions » La superstition et l’animisme chez les Soninké

La superstition et l’animisme chez les Soninké

soninkaaxu

rdents musulmans, les ont créé un peu partout à travers l’Afrique des communautés islamiques. Le mot Soninké est souvent synonyme de marabout. Tous les délits et crimes sont jugés suivant le droit musulman. C’est parmi les Modini, c’est à dire les marabouts, qu’on choisit le juge (AI Khadi) qu’il ne faut pas confondre avec l’Almamy (iman) qui dirige les prières de la mosquée.
Mais en dépit de leur croyance islamique, ils restent superstitieux et craignent les sorciers (soukhounio) et les Djiananou (). Ils considèrent certains jours de la semaine comme bons ou mauvais pour tel ou tel type d’activité.

Un djinn est un être surnaturel que Dieu créa bien avant l’homme et ils ont habité la terre bien avant nous. Selon ce que nous disent les savants musulmans, c’est à cause de leurs turpitudes que Dieu créa l’homme et a fait de lui l’habitant et le Califat sur terre, c’est à dire le responsable. C’est à cause de cela même que Satan qui est un Djinn désobéit.

Les Djinns possèdent des pouvoirs que nous humains sommes très loin de connaître. Tout d’abord ils sont invisibles et donc nous ne les voyons que si eux décident de déchirer ce voile qui nous sépare d’eux. Leur apparence est terrible pour certaines races de djinns et cette vision nous donne une peur incontrôlable, il parait. Les mauvais djinns qui ont appris aux humains à faire du fétichisme sont capables de nous faire des visions qui nous ôtent la raison.

Exemple, un mauvais se montre à toi dans toute sa laideur (cornes, un oeil au milieu du front, grande taille, etc.), cela suffit à ôter toute raison à la victime, d’autant plus qu’elle est la seule à voir le djinn en question.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522