Vous êtes ici : Portail Soninkara » Histoire Soninké » Histoire des Doucouré de Gory » Histoire des Doucouré de Gory, la venue de El Hadj Oumar Tall, Partie 6

Histoire des Doucouré de Gory, la venue de El Hadj Oumar Tall, Partie 6

Histoire de Gory

Ɲiiɲen wa Dukkuren maxa, Jaafunu su ɲiiɲen wa a maxa ma Siixumaru ga riini. Jaafunu ken ɲimini Dukkuren ya yi ta. Siixumaru ga ri, a ri sigi fodiye Madimaaro xabura ke yi, a da a juura. Siixu Xujeyi faaba ti, a ti: “Woli faayi xinxennan xa di de,” a ma a jaabi. A ti: “Woli faayi xinxennan di de,” a ma a jaabi. A ti: “Woli faayi xinxennan di,” a ti: “N ya na a tu diinanta an ŋa, woli su ga , n do a su sefe me da saasa.”

Les ont des terres. Toute la terre de leur appartenait jusqu’à la venue de .Tout Diafounou répondait aux . Quand le marabout El hadj Oumar Tall est venu à , il vint se recueillir sur la tombe du saint  . Le père de Sikhou Khoudiédji dit à El hadj Oumar Tall qu’il y un un saint à l’ouest. El hadj Oumar Tall ne lui répondit pas. Il répéta cela trois fois mais El hadj Oumar Tall ne lui répondit pas. Puis El hadj Oumar Tall lui dit qu’il sait cela mieux que lui. Qu’il vient à présent de discuter avec tous les saints enterrés à .

A da Gori wuti ti saheelin ya, na Gori toxo banboxon di, i teyen di. Xa a ga dagana Yaaginne, a da Yaaginne wutu ti banboxon ya yi, a da Yaaginne toxo i noogen ya di, a daga yanqa Tuurulenfunun ŋa; a da faaren xeyi ti Jaafunu su na me ɲi. Jaafunu su da me ɲi Tuurunlenfunun ŋa, a ti: “Jaafunu, axa na kamo sikki yugo kini in ŋa, xunbane, Garan ga ma wuru su, n wa Yelimaane tagayen karana a kanma.” Ken bire Garan ya na kumandanŋaaxun di Yelimaane, Masasin kiyen di, ɲiiɲe ke marene Masala ya yi. “A ma wuru xunbane falle su, n wa tagayen karana a kanma, axa na kamo sikki yugo kini in ŋa.”

 Il prit Gory par le nord et le laissa par le sud. Mais quand il partit à , il le prit par le nord et le laissa par la gauche. El hadj Oumar Tall alla s’établir à Touroulenfounou. Il demanda à ce que tout le Diafounou se réunisse. Tous Diafounou se réunit à Touroulenfounou. El hadj Oumar Tall demanda aux de Diafounou de lui donner trois cents combattants. Si demain Garan ne fuit pas, il va détruire les fortifications de sur lui. A ce moment c’est Garan Maciré le commandant de . Du temps des 1 c’est Massala qui régnait sur la terre. El hadj Oumar Tall dit que s’il ne fuit pas après-demain, je viendrai détruire les murs de Yélimané sur lui. Donnez-moi trois cents combattants.

A da Jaabi Muniina raga ti kitten ŋa, a ti ke yugo me kamo sikki. Janbere Jaxaame ti Siixu renme, a ti: “Ke me kamo sikki ra wa kitene o maxa senbe yi, ke me kamo sikki ra wa kitene o maxa jewoye di, ke me kamo sikki ra wa kitene o maxa saagoye di, xa ke me kamo sikki nta Jaafunu de.” A xeere, a da yaaxon faayi, a ti an da tonŋu ko, a ti hari jamaane be xeferin gan xoora Jaafunu ya, ke me kamo sikki nta kitene non ŋa. Ken bire, a ti i ke do tannaxate wujuune ya n ri, na a wutu i ke yugun ŋa na a wara Jaafunu ya, a koota Jaabi Muniina, a me nta i di faranfaroye di. Jaabi Muniina yan da Wakkari Kuta saara, Wakkari Kuta yan da Binta Silla saara, Yaaginne. A faayi Wakkari Gasanma maxa Yaaginne, a kisima ya ni; ke koni a ya da nan ti hari jamaane be xeferin gan xoora Jaafunu ya, ke me kamo sikki ra nta kitene.

El hadj Oumar Tall prit Diabi Mounina par la main et dit qu’il voudrait trois cents hommes comme lui. Jambéré Diakhamé dit à El hadj Oumar Tall:

On peut trouver trois cents hommes aussi forts que lui, on peut trouver trois cents hommes aussi rapides que lui, on peut trouver trois cents hommes aussi téméraire que lui mais il n’existe pas trois cents hommes comme Diabi Mounina à Diafounou !

 El hadj Oumar Tall le regarda attentivement puis dit:

Tu as raison. Même dans un pays plus vaste que Diafounou, on ne trouvera pas trois cents hommes comme Diabi Mounina. je suis venu avec 40 000 combattants. Mais de tous mes hommes jusqu’à ceux du Diafounou, il n’existe pas un qui est aussi beau que Diabi Mounina!

Diabi Mounina engendra Wakary Kouta. Wakary Kouta engendra Binta Sylla à Yaguiné. Binta Sylla est l’épouse de Wakary à Yaguiné. Diabi Mounina est son grand-père. C’est à Diabi Mounina qu’on dit cela: même dans un pays plus grand que Diafounou on ne trouvera pas trois cents homme comme lui

Traduction: Doudou Sakho


Annotations

1. Ce sont les Coulibaly qu’on appelle Massassi.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522