Vous êtes ici : Portail Soninkara » Histoire Soninké » Empire du Wagadou » Histoire des Forgerons de Barâgo » Histoire des forgerons de Barâgo (village des forgerons de Wagadou), Partie 1

Histoire des forgerons de Barâgo (village des forgerons de Wagadou), Partie 1

histoire-des-forgerons-barago

Partie 2345

Alla ma fo toxo seren da bire a ga da haqilen sugand’a danŋa. Kuudo seren n’i lenki dunan ña du da xunbane kaanataaxaade yi, a nan siri an n’an daarun tu. Ken moxo saanan ya ni, duna xannun muurunden fedden ga d’a ŋanniya na tagadunma ( Saako Banjugu Sunbunu ) taaxundi. Baawo sooninkara danben d’a naamen tangandaanon ga ni sooninkara ñaxamalanun ya, a ken n’o maaba ti masalan lamaanu yi bakka tuwaaxu be sawunten g’a maxa sooninkara danŋa.

Dieu n’a rien omis pour sa créature du moment qu’Il l’ait dotée de l’intelligence. Ceci afin qu’aujourd’hui soit le soubassement de demain. C’est pourquoi la connaissance d’hier est un préalable au bourgeonnement de ce lendemain. C’est ainsi que Sako issu de , Diawara a été sollicité car c’est un Niakamala1. Parce que les gardiens de l’histoire et des temps à jamais enfuis sont les de Soninkara. Il nous parle de l’histoire des issus de 2.

Ku saabu da, o da soron fanan (tage) danben ya sugandi ke kitaabe noxo. Kitaabe ke wa riini o tuyindi: Gannin xase (Jaabe Siise ga ñi toorini Wagadu yi bire be), tagaaxun ga wurugi ma haqe be, ken do laada be siginten ga ñi tagadu d’i tunkanu (Wagadunko ) naxa.

C’est ainsi que nous parlerons de l’histoire des forgerons Soninké depuis le temps de à . Nous verrons à quel point les forgerons ont joué un rôle essentiel dans la société Soninké ainsi que dans la transmission de son histoire. Nous verrons également ce qui lie les forgerons à leurs souverains: les Wagalémou3 de Wagadou.

Ken dangi falle, a w’o xibaarini Baanumaxa (tagadunman) ga ñi bireene do tagon ŋa moxo be, a do be su sigan ga ñi ke be yi i funen da. Ke kitaabi baane noxon ŋa, me sooxiye be ga ro tagadu d’i tunkanu naxa, ma ken ga sikki Baaraago ( tagon debe) ga kareene tagon nan sanqi, o wa ken xa ñiin’a yi. Kitaabe ke noxon ŋa xadi, Saako Banjugu Sunbunu da tagon burujun d’i follaqun fatanfansi, na taganjanmu fano ku naxati xa bangand’o danŋa.

Nous relaterons dans les différents articles les liens entre les familles 4 Banoumakha et les forgerons de Barâgo, de même que les droits et devoirs des uns envers les autres. Nous parlerons également des désaccords entre (les familles de forgerons) et ses souverains Soninké. Ce sont ces désaccords qui ont été la cause de la dislocation de Barâgo. Bandiougou Soumbounou expliquera comment les différents noms de famille de forgerons se sont dérivés les uns des autres. En outre il expliquera et donnera les détails sur les quatre premiers noms de famille de forgerons Soninké.

Partie 2345

Par Doudou SAKHO.


Annotations

1. Dans le système des castes en milieu soninké, les Niakhamala sont considérés comme les clients des Tunkalemu du fait de leur dépendance de cette classe dirigeante. Ils se repartissent en plusieurs sous- groupes.
2. Barâgo est le nom du premier village des forgerons à Wagadou. Les forgerons disent tous qu’ils viennent de Barâgo. Et que c’est après la dislocation de Barâgo que les forgerons se soient dispersés dans l’Afrique de l’ouest. En souvenir et en mémoire de cette ville mythique, les forgerons ont créé leur propre danse qu’ils appellent la danse des forgerons: Nanta. En outre les griots ont créé en souvenir de cette ancienne localité deux airs de Gambéré nommés Barâgo ou Nanta.
3. Les Wagalémou (fils de Wagué) six (6) fils de Dingha furent à l’origine des six premiers clans, qui ont les patronymes suivants :
Cissé (Diabé), Soukhouna (Térékhiné), Bérété (Tomona Maghan Dian), Touré (Sora Sadio Moudou), Diané, Koma, Sakho (Makhan).
4. Le Tagadima est une caste en relation étroite avec les familles de forgerons

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522