Vous êtes ici : Portail Soninkara » Histoire Soninké » Histoire des Doucouré de Gory » Histoire de Gory: Le siège de Gory, la bataille de Tambakara et de Wayel au Kaniaga, Partie 17

Histoire de Gory: Le siège de Gory, la bataille de Tambakara et de Wayel au Kaniaga, Partie 17

Histoire de Gory et du Diafounou

O ku ma axa kari, axa xaaxantaaxun yan da axa kari, Laamudo Julube gan ti o ku ya da, Jaafunu, xa da o ku kure o wa telle Xaɲaaga raqen raga, o na ti xusi a joppa o ku yi. A gan da o ku ya xiri ti i wa telle Xaɲaaga raqen raga o tiini xusi a joppa o ku yi; o ku nta telle takki gunne yi, o tiini a joppa o ku yi. Xa axa duŋe a da, axa daga takki gunnen di, o ku nta axa takkiye tu Laamudo Julube ri o raqen raga: Soroma wa a di, Baaxunu wa a di, Karata wa a di, Kingi wa a di, Xaɲaaga wa a di, Gidinme wa a di, a su da o raqen raga.

– Ce n’est pas nous qui vous avons tué. Vous êtes morts à cause de votre couardise. Si (Amadou fils de ) avait demandé une armée à pour faire le siège de , nous allions lui dire de commencer par faire le siège à d’abord. Nous, nous n’irions pas faire un serment en brousse pour louvoyer. Nous allions lui demander que pour arriver au Kaniaga, il faudra qu’il passe sur nos corps…

Mais vous vous êtes mis d’accord avec lui pour nous combattre, vous lui avez fait allégeance. Lamdo Dioulbé (Amadou fils de El Hadj Omar) a fait le . Ce n’est pas lui seul qui a fait le . Kaniaga l’a aidé pour faire le , Bakhounou, , Soroma, et Guidimé  l’ont aidé à faire le siège de .

O ku ya na Xaɲaaganke bakka Gidinmanke di ma o wa Gidinmanke bakka Soromanke di ma o wa Soromanke bakka Karatanke di? I wa a katta katti o ya ta, o wa a katta katti i ya ta. Ken dangiyen falle axa ga takki, Xaɲaaga su takki; Danko Tumaani ti i ke nta takkini, i ga na Dukkureyugo su kita, mexen na ro ti a raqe nan bogu ti a falle, kafirinun ya ni i ga ti ma i ga na marafan katu silaaminun ŋa. A bara takkini, o ku nta no axa yan bogu a wure nan ri a ko o da ti Danko Tumaani da ke sefe ko, a bara takkini. Yaaxon ga taaxu me yi, yiraame be ga a yi, axa yan da a taagumansa o yi: ke yiraame ya na a yi, ke yiraame ya na a yi.” O ga da me kita soxuban ŋa, wullufan ga riini o da Danko Tumaani fanqa, o da a xurusi na a raqen booxo na a taaxu toron ŋa. An ken ga ma sefe ko, an raqen booxe ya? O ku ma axa kari, axa xaaxantaaxun yan da axa kari.

– Est-ce nous qui ferons la différence entre une personne de Kaniaga d’une autre de Guidimé? Ou bien ferions nous la différence entre une personne de Guidimé par rapport à une autre de Soroma? Ferions-nous la différence entre  quelqu’un de Soroma et un autre de Kaarta? Vous tiriez sur Diafounou sans relâche et nous aussi. Ensuite tout Kaniaga a fait serment  sauf Danko Toumani. Il a dit que s’il voit un , il lui tirera une balle dans la bouche qui ressortira par son derrière. Ceci est l’œuvre des incroyants. Il a refusé de prêter serment. Nous n’étions pas dans la brousse quand Kaniaga prêtait serment. C’est un d’entre-vous qui est venu nous rapporter les paroles de Danko Toumani. C’est quelqu’un d’entre-vous qui nous a dit quels habillements il portait. Nous avons combattu Danko Toumani depuis le matin et vers 10h, nous l’avons terrassé. Nous l’avons égorgé et déchiré sa bouche jusqu’à son oreille.Toi tu n’avais rien dit, on t’a fait quelque chose ? Ce n’est pas nous qui vous avons tué. Vous êtes morts à cause de votre couardise..

O ku nta duŋene yugo su da, ti kure kini o yi o wa telle xenu Xaɲaaga yi; o tiini ya xusi a joppa o ku yi. Xa axa duŋe a da, axa daga takki gunnen di o ku nta a tu, axa yille axa ro kuren noxon di, suguburudo wa axa marafan di wo mexenlenme wa a di, o ku nta a tu. Ken dangiyen falle duna su yan da o yoori, o ra nta axa bakka duna di, an ga ti tanɲeere tanme ya n toxo Tanbaxaara, katti Tanbaxaara koota ga riini Waayeli koota folo ya n ri. Kamo sikki yugo toxo Jaafunu da Waayeli, Tamaaro yinme faaba, Tamaaro be ga da Gori sigindi, a faaba toxo Waayeli ya, a toxon ni Dunbe; kurugumen yinme, Dunbe toxo Waayeli koota ya o ga daga Xaɲaaga deema. Kamo sikki yugo ya faayi saqa no, ken ya n xoto tanɲeere yugo yi. A xa kuuru.”

Personne ne pourra jamais nous obliger à monter une armée pour attaquer le Kaniaga. Nous dirions à cette personne de commencer par s’attaquer à nous Diafounou. Mais vous, vous avez accepté de venir nous faire la guerre, puis vous avez fait serment entre-vous et nous ne le savons guère. Puis vous avez fait partie de nos assaillants. Nous ne savons pas qu’il y avait des déjections de chèvre dans vos fusils au lieu de balles.

Ensuite, vous avez tous fait partie de nos assiègeurs. Nous ne ferons pas la différence entre nos ennemis et vous. Vous avez dit que 70 des vôtres sont tombés à Tambakara. Mais avant la bataille de Tambakara, il y avait celle de Wayel. En ce jour funeste, 300 hommes de Diafounou sont tombés à Wayel. Le père de , le père de celui qui a fondé Gory est tombé à Wayel. Et il s’appelle Doumbé Doucouré. Il était le chef d’armée de Gory. Il est tombé à la bataille de Wayel, le jour où Diafounou est parti secourir Kaniaga. 300 combattants de Gory sont enterrés là-bas. Et ceci est plus important que 70 personnes. 

Traduction: Doudou Sakho

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by Culture et Societe | Copyright © Soninkara 2002-2013 | CNIL nº1189522